Tous les articles

Covid-19 (coronavirus) : Conseils aux voyageurs et informations clés

À ce jour, il y a plus de 154 millions de cas de coronavirus confirmés, dont plus de 44 millions en Europe. En vue du décalage entre pays européens et leurs mesures de sécurité respectives, voici les informations clés concernant les voyages durant la COVID-19.

Les informations changent tous les jours, ce qui peut rendre difficile de discerner les conseils clés. Nous tenons cette page continuellement à jour pour vous aider à comprendre comment la pandémie de coronavirus (COVID-19) pourrait impacter vos projets de voyage. Que vous en ayez besoin maintenant ou dans un avenir proche, nous vous conseillons de sauvegarder cette page comme favori.

Actuellement, le gouvernement français décourage de voyager, sauf pour motif impérieux.

Il est fortement recommandé de consulter les derniers conseils aux voyageurs de votre gouvernement avant de voyager ou de prendre une décision pour voyager. Par exemple, Gouvernement.fr/info-coronavirus et le site de l’organisme de Santé publique France – ainsi que l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sont des sources fiables d’informations et d’actualités mondiales.

Cette page a été mise à jour pour la dernière fois le 5 mai 2021. À notre connaissance, les informations contenues dans cette page étaient correctes au moment de la publication.

Actualités sur le voyage et le coronavirus

À ce jour, il y a plus de 154 millions de cas de coronavirus confirmés, dont plus de 44 millions en Europe. Les pays de l’Union européenne instaurent progressivement les restrictions en matière des voyages. Malgré cela, les frontières Européennes restent ouvertes. Voici les informations clés concernant comment voyager en toute sécurité durant le COVID-19.

À partir du lundi 3 mai, les restrictions de déplacement pour les habitants de France sont levées. Le gouvernement supprime la limite des 10 kilomètres et il devient à nouveau possible de voyager à l’étranger, mais avec certaines restrictions tout de même. Des pays sont ouverts avec ou sans restrictions, d’autres qui obligent une quarantaine, et certains complètement fermés aux résidents français.

Le 31 janvier, le gouvernement français a instauré de nouvelles règles de voyage vers et depuis la France : « toute entrée en France et toute sortie du territoire à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne sera interdite, sauf motif impérieux ».

Dans un décret du 12 mars, le gouvernement français a annoncé qu’il n’est plus nécessaire de produire un motif impérieux « pour les déplacements en provenance ou vers l’Australie, la Corée du SudIsraël, le Japon, la Nouvelle Zélande, le Royaume-Uni et Singapour, du fait de la diffusion très large du variant britannique en France et de la situation sanitaire spécifique de ces pays. »

« Pour les déplacements vers et depuis ces pays, les autres restrictions à la circulation restent en vigueur : la présentation d’un test PCR négatif de moins de 72 heures avant le départ, notamment, reste bien entendu nécessaire ». 

Tout voyageur souhaitant venir en France, y compris des voyageurs en provenance des pays de l’Union européenne, doit se munir d’un test négatif covid-19. Il faut présenter ce test pour embarquer dans un avion ou un bateau en direction de la France. Il faut également sur munir d’une déclaration sur l’honneur attestant de ne pas avoir de symptôme d’infection à la covid-19, et de ne pas avoir été en contact avec un cas confirmé dans les quatorze jours avant le voyage. Les voyageurs devront ensuite s’isoler pendant sept jours une fois arrivées en France, avant de faire un deuxième test PCR à la fin de cette période.

Le 13 avril, la France et d’autres pays européens ont interrompu ses liaisons aériennes avec le Brésil à cause de la progression rampante du variant P1.

Dans un interview (25 avril 2021) la présidente de la Commission Européenne a annoncé que les touristes américains qui ont été entièrement vaccinés contre la Covid-19 pourront se rendre dans l’Union européenne au cours de l’été. Cela marquera le premier changement aux restrictions de voyage après plus d’un an après avoir interdit les voyages non essentiels en provenance de la plupart des pays pour limiter la propagation du coronavirus.

Situation variant anglais COVID

Depuis mercredi le 23 décembre, les citoyens français ainsi que les résidents de France ou de l’espace européen pourront partir du Royaume-Uni en direction de la France, sous réserve de présenter une PCR ou un test antigénique négatif à la COVID-19. Cela s’applique également aux voyageurs qui « doivent effectuer des déplacements indispensables » selon le gouvernement français. Selon Santé publique France, le variant anglais de la Covid-19 a été responsable pour près de 80% des nouveaux cas détectés en France du 22 au 28 mars.

Situation variant sud-africain

La mutation de la covid-19 identifiée en Afrique du Sud a été repérée aux îles Comores, près de Mayotte. Des nouvelles mesures ont été instaurées à travers un test au départ et à l’arrivée. Un test négatif sera exigés pour les vols en provenance de Mayotte ou de La Réunion vers la métropole.

Vaccin contre la COVID-19 en France

Depuis le 27 décembre, la campagne de la vaccination a commencé sur le sol français. La première phase de vaccination en France de janvier concerne les résidents et professionnels de santé des Ehpad, des résidences services seniors ainsi que des unités de soins longue durée.

À ce jour, la France a autorisé trois vaccins contre le coronavirus COVID-19, les vaccins de Pfizer, de Moderna, et d’AstraZeneca, ce dernier administré depuis le 6 février. Le cap de 14 millions de vaccinés (première dose) en France a été atteint. La distribution du vaccin AstraZeneca a été relancée le 19 mars.

Le 18 janvier, la vaccination des personnes de plus de 75 ans et des personnes à très haut risque a commencé. Cette tranche de personnes s’ajoute aux professionnels de santé âgés de 50 ans, ou plus, et aux professionnels qui présentent des maladies chroniques. Les centres de vaccination dédiés devront être déployés sur le territoire national dans la semaine. Le gouvernement français montre la volonté d’accélérer la diffusion du vaccin. La vaccination est désormais disponible aux personnes de plus de 55 ans depuis le lundi 12 avril, avec les vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson.

Pour que le vaccin soit considéré comme une solution globale, un système international devient nécessaire. Une harmonisation des mesures à l’échelle mondiale est indispensable afin de retrouver un monde du voyage stable.

vacances et covid, est-ce compatible ?

Qu’en est-il du certificat vaccinal pour voyager ?

Plusieurs pays et compagnies aériennes réfléchissent à instaurer un passeport vaccinal, autrement dit un passeport COVID ou passeport d’immunité. En principe, ce document, un passeport sanitaire numérique, permettra aux personnes guéries ou vaccinées du coronavirus (Covid-19) de circuler librement partout. Après avoir été vacciné, le patient recevrait un certificat qui fait office de passeport vaccinalCette personne pourrait retrouver les restaurants, les bars, et les lieux culturels, ainsi le droit de voyager à l’étranger.

L’Israël, par exemple, expérimente ce type de passeport vert. Après leurs vaccinations, les Israéliens n’ont plus besoin de s’isoler et ils peuvent retrouver les cafés et restaurants « comme avant ». La compagnie aérienne australienne Qantas a annoncé qu’elle obligerait à ses passagers d’être vaccinés avant de voler. Emirates et Etihad expérimentent une application pour vérifier les tests PCR et les vaccinations. En revanche, l’OMS avise qu’en manque des preuves scientifiques, cette potentielle immunité, et donc ce concept, n’est pas universellement valable.

L’Union européenne réfléchit sérieusement à l’utilisation du certificat vaccinal Covid afin de permettre aux touristes américains vaccinés de voyager à nouveau vers l’Europe cet été. Actuellement, il n’existe pas de calendrier pour la réouverture des voyages touristiques ni de détails sur les modalités de cette réouverture.

Consultez notre article sur le certificat vaccinal de voyage pour lire davantage sur ce sujet.

Les dernières mesures prises en France contre la COVID-19

Dans le cadre du combat contre la Covid-19 en France, un couvre-feu entre 19h du soir et 6h du matin est instauré depuis le 19 mars. Les universités pratiquent des cours en ligne. Les sites culturels comme des musées, cinémas, et salles de musique sont, eux aussi, fermés.

À partir lundi 3 mai, la France enlève les mesures renforcées de confinement pratiqués depuis le 3 avril. Les restrictions de déplacement sont supprimées et voyager à l’étranger devient possible à nouveau.

Le pays étudie les réouvertures territorialisées de commerces ainsi que certains lieux culturels à partir de la mi-mai. Ceci suivra la levée des restrictions de déplacement en journée à partir du 3 mai. Ces changements seront appliqués seulement si la situation sanitaire le permet.

Les français qui se trouvent à l’étranger sont libres de regagner le territoire national à tout moment.

Consultez le site du gouvernement pour une chronologie complète des mesures prises pour ralentir la propagation du virus sur le sol français.

Où peut-on voyager ce printemps 2021 ?

Le gouvernement français indique que les voyages touristiques sont autorisés depuis le déconfinement du 3 mai 2021. Voyager en France ou en Europe est désormais autorisé. Même si la situation sanitaire ne permet pas l’ouverture de l’ensemble des frontières (ells sont toujours fermées avec les États-Unis par exemple), nous pouvons nous rendre n’importe où en France pour profiter des belles randonnées en forêt, des balades autour de Paris ou trouver une destination intéressante pour voyager en mai.

Prendre le train pour voyager

La SNCF contribue à l’excitation de retrouver la possibilité de voyager avec le but d’inciter la réservation de billets de train chez les Français. Du lundi 3 jusqu’au 19 mai, la société mets en vente cinq millions de billets à 39€ au maximum pour atteindre 3 000 destinations. Jusqu’au 29 août, les enfants de moins de 12 ans peuvent profiter des places sur toutes ces destinations au tarif unique de 8€.

Trouver des informations clés sur le voyage et le coronavirus ici.

Interdictions et restrictions de voyage liées au COVID-19

Le 31 janvier, la France interdit les entrées en France en provenance des pays à l’extérieur à l’Union européenne. Cela s’applique aussi aux sorties à destination d’un pays hors l’UE. Pour contourner cela, il faut produire un motif impérieux.

Du côté positif, les conditions pour voyager à 7 pays hors UE s’assouplissent depuis le mois de mars. Dans un décret du 12 mars, le gouvernement français a annoncé qu’il n’est plus nécessaire de produire un motif impérieux « pour les déplacements en provenance ou vers l’Australie, la Corée du SudIsraël, le Japon, la Nouvelle Zélande, le Royaume-Uni et Singapour, du fait de la diffusion très large du variant britannique en France et de la situation sanitaire spécifique de ces pays. »

Où peut-on voyager pendant la crise coronavirus (COVID-19) ?

Voyager en destination de la France

Les frontières avec l’Union Européenne sont ouvertes. Les Français qui se trouvent à l’étranger sont libres de regagner le territoire national à tout moment.

Pour atteindre la France, il faut se munir de trois documents obligatoires lors de votre voyage : 1. Une attestation de déplacement international dérogatoire avec votre motif de voyage 2. Une déclaration sur l’honneur que vous ne présentez pas de symptômes de la COVID-19. 3. Un test PCR négatif datant de moins de 72 heures avant le voyage.

Vous pouvez télécharger les deux documents sur le site du ministère de l’Intérieur.

Covid-19 et vacances : découvrez où vous pouvez aller

Pour les voyages et vacances à l’étranger, de nombreux pays imposent encore des restrictions, pendant que certaines destinations accueillent des touristes, et certaines seulement sous des conditions. Consultez notre carte mondiale pour connaître les restrictions de voyage lorsque vous voyagez depuis la France :

Attention cependant à bien se renseigner sur l’évolution des cas dans la région de votre destination avant de partir. Vous pouvez notamment consulter cette carte établie par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies. L’Union Européen a aussi mis en place une page qui présente les informations en temps réel sur les frontières et le modalités de circulation entre ses pays membres.

Voyage et coronavirus : Un aperçu des conseils récents du gouvernement français

Un test PCR obligatoire ?

Depuis le 24 janvier, il ne sera plus possible de venir en France sans la preuve d’un test négatif au coronavirus avant l’embarquement ou à l’arrivée (sauf pour les pays listés ci-dessous). Cela s’applique universellement à toutes les arrivées sur le territoire français, sauf pour les voyages essentiels et les travailleurs frontaliers. Consultez notre article dédié pour en savoir plus sur le test pour voyager.

Préparez-vous pour votre prochain voyage

Lorsque vous venez d’un pays où il n’est pas possible de se faire tester, un test PCR sera imposé à votre arrivée. Il faudra se faire tester dès la sortie de l’avion puis le laboratoire vous recontactera avec vos résultats.

  • Si vous êtes français en voyage à l’étranger, il est recommandé d’inscrire votre voyage sur Ariane, le service du gouvernement qui transmet des informations et des alertes.
  • En général, il est recommandé d’éviter autant que possible les déplacements internationaux.

Certaines destinations peuvent être déconseillées par le gouvernement français pour votre sécurité. Utilisez ce moteur de recherche de conseils par pays/destination pour en savoir plus.

Comment organiser un déplacement en outre-mer ?

Dans le contexte de la mise en œuvre de l’état d’urgence sanitaire en France, des restrictions d’accès à la France métropolitaine et aux collectivités d’Outre-mer ont été mises en place.

Pour l’outre-mer, il faut présenter un motif impérieux, ainsi qu’un test PCR négatif datant de moins de 72h avant le départ. Les règles varient par collectivité.

Pour arriver sur les collectivités d’Outre-mer, tout voyageur est tenu de compléter et d’avoir sur soi l’attestation correspondant à sa situation :

  • un déplacement dérogatoire de la France métropolitaine vers ces destinations : Guyane, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, îles Wallis et Futuna
  • pour un voyage international depuis l’étranger vers la France métropolitaine

Consultez le site officiel Ministère de l’intérieur afin d’obtenir une attestation ici.

Annulations et changements de politique des compagnies aériennes relatifs au coronavirus (COVID-19)

conseils de voyage - coronavirus - santé

Aujourd’hui, des vols ont repris, bien qu’en obligeant la distanciation sociale et le port du masque. Selon la destination, une quarantaine à l’arrivée peut être appliquée. Depuis le 15 décembre 2020, l’offre de billets d’avion est fortement augmentée. Selon le gouvernement, les billets sont échangeables et remboursables sans frais jusqu’au jour du départ. 

Pour trouver des informations sur les itinéraires des compagnies aériennes, ainsi que sur les politiques actuelles d’annulation, de changement de réservation ou de remboursement des vols, consultez les dernières nouvelles et mises à jour sur leurs sites web ou consulter l’International Air Travel Association.

Nous vous invitons à contacter votre compagnie aérienne pour toute modification, annulation, ou report de votre voyage dû à la pandémie de COVID-19.

Voici une liste non exhaustive des compagnies aériennes pratiquantes des politiques de souplesse :

Ryanair

Annulations de vol

Ceux qui choisissent de ne pas prendre l’avion en raison des consignes du gouvernement français ne pourront pas bénéficier d’un remboursement. Si votre vol est annulé à cause de la COVID-19, vous en serez informé par courrier électronique et par SMS, et vous aurez la possibilité de demander un bon de voyage. Si vous souhaitez obtenir un remboursement, ils vous recommandent d’utiliser leur chatbot en ligne. Pour vérifier l’état de votre vol, connectez-vous sur votre compte MyRyanair.

Politique de modification et annulation de Ryanair

Trouvez l’ensemble des consignes de Ryanair liées au coronavirus COVID-19 ici.

easyJet

Annulations de vol

Si easyJet annule votre réservation, elle vous offrira un bon d’échange correspondant à la valeur de votre billet plus une prime de réservation, ou vous demandera un remboursement en espèces. Vous pouvez changer de vol sans frais jusqu’à 14 jours avant le départ.

Politique de modification et annulation de easyJet

easyJet a supprimé les frais de modification de réservation, donnant l’opportunité de changer les dates et la destination du voyage concerné en payant uniquement la différence de prix (si le nouveau billet est plus cher que le billet initial). Cette option s’offre aux clients changeant eux-mêmes leurs réservations depuis le site d’easyJet ou via leur application mobile au moins 2 heures avant le départ prévu.

Trouvez l’ensemble des consignes de easyJet liées au coronavirus COVID-19 ici.

Air France et KLM

Annulations de vol

Si un voyageur souhaite procéder avec l’annulation d’un billet, il peut modifier sa réservation sans frais et sans justificatif. De suite, le voyageur peut choisir la date et la destination qu’il veut avec seulement la différence tarifaire à payer si cela s’applique. Il peut aussi choisir de recevoir un avoir remboursable.

Si Air France annule le vol, le voyageur peut choisir un report de voyage. Il peut decider la date et la destination de son billet modifié (avec seulement la différence tarifaire à payer si cela s’applique), où il peut demander un remboursement intégral du billet. Dernièrement, le voyageur peut choisir bénéficier d’un avoir, qui sera aussi remboursé si le client ne l’utilise pas. Selon leur site : « Dans le cadre des mesures Air France Protect, tous les billets Air France sont actuellement modifiables ou remboursables sans frais et sans justificatif, pour des voyages prévus avant le 31 décembre 2021. »

Distanciation physique

Le port du masque est obligatoire à bord des avions Air France. Chaque client devra porter un masque grand public tout au long de son voyage. Il est recommandé d’en emmener plusieurs pour le confort.

Les faibles taux de remplissage actuels des vols permettent la mise en place d’une distanciation physique. Dans les cas où la distanciation n’est pas possible, les équipes à bord distribueront des masques aux clients qui n’en possèdent pas déjà.

Trouvez l’ensemble des consignes d’Air France liées au coronavirus COVID-19 ici. Les consignes de KLM se trouvent ici.

Emirates

Emirates propose des vols de passagers au départ de Dubaï vers plus de 50 villes dans le monde. Les autres passagers de la compagnie aérienne peuvent transiter par l’aéroport de Dubaï. Si votre vol a été annulé en raison de restrictions de voyage COVID-19, vous pouvez remplir un formulaire de demande de bon de voyage pour réserver à nouveau votre vol jusqu’à 24 mois plus tard. Les voyageurs en provenance d’Afghanistan, du Bangladesh, d’Égypte, d’Inde, d’Iran, du Nigeria, du Pakistan, des Philippines, de Russie, du Soudan, de Tanzanie et des États-Unis doivent fournir un certificat de santé PCR à leur arrivée.

Norwegian Airlines

Annulations de vol et remboursements

Norwegian Airlines propose un programme de vols limité jusqu’à nouvel ordre. Si votre vol est annulé, vous recevrez une confirmation par SMS et par e-mail. Si Norwegian a annulé votre vol, vous pouvez choisir l’une des options suivantes : changer votre vol gratuitement, obtenir un crédit de voyage en CashPoints ou annuler votre réservation et demander le remboursement.

Trouvez l’ensemble des consignes de Norwegian liées au coronavirus COVID-19 ici.

Vous pouvez aussi consulter notre article « Vol annulé ? Voici les choses à savoir » pour des conseils sur comment s’organiser en cas d’annulation.

Voyager pendant le covid-19, voici nos conseils

FAQ

Bien que cette situation évolue rapidement, voici quelques conseils essentiels pour voyager  :

Comment voyager en toute sécurité pendant la crise COVID-19 ?

De nombreuses mesures pratiques existent. Lavez-vous régulièrement les mains (avec de l’eau et du savon ou un gel pour les mains à base d’alcool), évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche, et restez à au moins un mètre de toute personne qui tousse ou éternue. Le site de l’OMS présente un guide sur les gestes barrières à pratiquer au quotidien durant un voyage.

Comment rentrer en France si je suis encore à l’étranger pendant la crise sanitaire ?

Si vous êtes encore à l’étranger, et vous comptez rentre en France, sachez que vous être libre à regagner le territoire national à tout moment. Nous vous conseillons de prendre contact avec votre compagnie aérienne afin de s’assurer que votre vol aura lieu. Veuillez consulter la page du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour les dernières consignes officielles du gouvernement français sur le voyage.

Je veux annuler un projet de voyage. Comment obtenir un remboursement ?

Tout d’abord, appelez la compagnie aérienne, l’hôtel ou l’agence de voyages auprès de laquelle vous avez réservé. Vous n’êtes pas sûr de la compagnie à laquelle vous avez fait appel ? Vous verrez son nom sur votre relevé de compte bancaire ou de carte de crédit ainsi que sur l’e-mail de confirmation de la réservation. Vous trouverez plus de détails, notamment les coordonnées, sur notre page d’aide. En savoir plus

Mon vol a été annulé à cause de la COVID-19. Comment obtenir un remboursement ?

Appelez votre compagnie aérienne ou votre agence de voyages en ligne. En raison du nombre élevé de demandes, le temps d’attente peut être plus long que d’habitude, mais continuez d’insister. Si votre prestataire vous indique qu’il ne peut pas vous rembourser ou qu’il n’est plus en activité, essayez de prendre contact avec votre banque (si vous avez réglé par carte bancaire). Si vous avez souscrit une assurance voyage, joignez directement votre fournisseur.

Mon assurance voyage couvre-t-elle les annulations liées au coronavirus ?

Tout dépend de votre police d’assurance. Appelez-la société concernée ou consultez leur site web pour en savoir plus.

Pour plus de réponses aux questions fréquemment posées sur le Coronavirus (COVID-19), cliquez ici. Nous avons également répondu aux principales questions de notre communauté de voyageurs dans une FAQ qui est disponible ici.

Cette page a été mise à jour pour la dernière fois le 5 mai 2021. À notre connaissance, les informations contenues dans cette page étaient correctes au moment de la publication. Cependant, étant donné la nature de la crise COVID-19, les informations varieront en fonction du lieu et changeront à court terme et au fil du temps. Nous ferons de notre mieux pour maintenir cette page à jour, mais cela ne peut être garanti.

Cette page a été créée à titre indicatif uniquement et n’a pas été conçue pour vous ni pour des circonstances spécifiques vous concernant. Il est fortement recommandé de consulter les derniers conseils aux voyageurs de votre gouvernement avant de voyager ou de prendre une décision de voyage.