Le COVID-19 (coronavirus) est susceptible d’affecter vos plans de voyage. Où que vous alliez, vous trouverez les consignes les plus récentes ici.

Tous les articles

Destinations reculées en France et chez nos voisins

Ca y est, déjà plus de deux mois sont passés depuis le déconfinement. Les habitudes reprennent, les corps retrouvent les espaces extérieurs, les villes prennent vie à nouveau. Quel bonheur de retrouver des plaisirs simples: l’odeur du pain chez le boulanger, les conversations de repas en famille, les balades à vélo… C’est aussi le moment d’enfin planifier les voyages dans lesquels vous vous êtes évadés et projetés pendant le confinement.

Chez Skyscanner, on a surtout envie de vous emmener vers des destinations reculées, parfois délaissées. Pour des expériences uniques et à contre-courant, loin des cohues et des grandes villes. Escales sur des îles, en campagne et en montagne, pour toutes les envies.

Sinon, pour vos envies de destinations bien-être, on vous dit tout ici.

S’isoler sur une île

Quoi de mieux pour commencer que les îles? Plus difficiles d’accès, elles dissuadent certains voyageurs. On vous encourage pourtant à pousser un peu plus loin que les autres, et faire l’expérience des vacances insulaires… Rien de plus dépaysant que de se détacher du continent et de la terre ferme pour rompre avec le quotidien. Balade à travers trois lieux uniques, accessibles en bateau ou en train après un court vol d’avion.

L’île d’Aix (Charente Maritime)

Première escale sur l’île d’Aix, la plus confidentielle des îles de Charente-Maritime. Vous connaissez sûrement l’île de Ré ou l’île d’Oléron, et bien l’île d’Aix est au milieu, pas loin du fameux Fort Boyard. Alors qu’on accède aux deux précédentes par voiture, l’île d’Aix n’est accessible que par bateau. La liaison se fait au départ du port de Fouras sur le continent (20 minutes), ville facilement accessible par voiture au départ de Bordeaux (2h45 de route environ).

Bonne nouvelle, toutes les plages de l’île d’Aix sont désormais ouvertes depuis début juin. A vous les criques et leur eau fraîche! Prenez le temps de faire le tour de l’île à pied, comptez environ 1h30 à pied. Émerveillez-vous devant les maisons aux volets assortis à la couleur des roses trémières. Et visitez le Musée Napoléon, demeure où l’empereur a passé ses derniers jours avant son exil à Sainte-Hélène. Pour prolongez l’expérience, vous pouvez séjourner quelques nuits dans un des rares hôtels de l’île, l’Hôtel Napoléon

Le Nebbiu (Haute-Corse) 

Deuxième escale, cette fois-ci sur une île bien connue, la Corse. Mais on vous propose une autre version de la Corse. Une Corse plus authentique, loin des cartes postales et des sentiers battus. Direction le Nebbiu, une micro-région dans le nord de l’île, pour vivre la Corse de l’intérieur. Moins connue que la Balagne ou que les villes côtières, la région du Nebbiu est plus brute et plus sauvage.

Pour l’expérience ultime, rendez-vous dans le village de Murato. Pour s’y rendre, il faut arpenter la sinueuses route de montagne au départ de l’aéroport de Bastia (45 minutes environ). Avant de dîner à la Ferme de Campo di Monte pour une expérience inoubliable, ne ratez pas la sublime église bicolore de San Michele. 

Sylt (Allemagne)

Envie de passer la frontière pour une autre destination reculée? La troisième escale insulaire est à Sylt, dans les îles de la Frise, au large de l’Allemagne de l’Ouest. Accessible par train au départ de Hambourg (3 heures de train), Sylt c’est la promesse de nature et de calme. Entre les douces collines d’herbes blondes et les plages de sable infinies, on se croit au bout du monde. C’est d’ailleurs à Sylt que se retrouvaient les naturistes allemands dans les années 20 pour s’isoler! Il faut passer du temps au Parc National de Wattenmeer pour s’oxygéner, découvrir l’île à vélo électrique, et goûter aux huîtres et crevettes grises. 

Se passionner pour une région française

Retour en France sur la terre ferme. On vous propose maintenant de découvrir trois régions au charme fou. Souvent au deuxième plan derrière la Provence, le Pays Basque ou la Normandie, on vous parle de lieux confidentiels dans le Perche, le Vaucluse et les Préalpes. On poserait bien ses valises définitivement…

Le Vaucluse

Terre de très bons vins, on pourrait tout simplement se rendre dans le Vaucluse pour se balader entre Châteauneuf-du-Pape et Gigondas. On préfère vous parler de coins plus isolés et moins touristiques à travers deux lieux où poser vos valises. On commence à l’extrême ouest du Vaucluse, à quelques kilomètres seulement du Rhône, au Coucoo Grands Cépages. L’éco-domaine propose quelques cabanes en bois sur pilotis sur le lac de la Lionne pour déconnecter complètement.

Un peu plus à l’intérieur des terres, face au Mont Ventoux, on peut aussi s’isoler dans le sublime écrin naturel du Gîte Nature Les Rois Fainéants. L’odeur des pins, les pieds dans les vignes du domaine, le soleil couchant et rien d’autre. Comme une envie de prolonger son séjour…à une heure de route à peine de l’aéroport de Marseille!

Les Préalpes

On reste dans le sud-est de la France et on s’enfonce dans les Préalpes direction le Vercors. Terre encore assez vierge, on est vite seuls dans les sentiers de randonnées, entre les alpages, les hameaux perchés, les lavoirs et les chapelles. En famille ou entre amis, dormez chez l’habitant à l’éco-gîte Les Forilles où Nicolas vous accueillera chaleureusement. On part pour la journée gravir le Pic Saint-Michel, au départ de Lans-en-Vercors. Sur le retour, prélassez vous à l’Auberge des Allières pour un dessert bien mérité. Idéal au printemps.

Au pied des plateaux du Vercors, plus à l’est, découvrez la micro-région du Trièves avec comme point de chute la chambre d’hôtes Les Gachets. Un bain dans les sources des Gillardes et c’est votre esprit tout entier qui est vivifié!

Le Perche

Plus au nord, et facilement accessible depuis Paris (2 heures de voiture), rendez-vous dans le Parc naturel régional du Perche. Entre Bellême, La Perrière et Moutiers-au-Perche, vos rêves de villages authentiques seront rapidement assouvis…tout ça en étant presque seuls au monde, surtout en semaine. Pour dormir la tête dans les étoiles, c’est à la Cabane de La Grande Noé que ca se passe. Pour des envies de maison de campagne et délicieuse table d’hôtes, direction D’une île pour quelques jours hors du temps.

Franchir la frontière pour s’isoler pas si loin

Pas besoin de forcément aller au bout du monde pour se dépayser et se laver les yeux, loin du monde. À seulement quelques heures d’avion – ou en voiture pour les routards – direction chez nos voisins. On parcourt trois lieux insolites au Portugal, en Italie et en Suisse. 

Comporta (Portugal)

Partir avec sa tribu, ca y est c’est possible! Pour prendre le temps en famille dans un cadre lunaire, direction Comporta en basse saison (à partir d’octobre). Un paradis entre l’océan, les rizières et la pinède – à une heure de Lisbonne en voiture. On s’installe dans les Casas na Areia qui peuvent accueillir jusqu’à huit personnes. Des anciennes cabanes de pêcheurs réhabilitées en cabanes en bois à la décoration épurée. Avec toujours, les pieds dans le sable. Nichés dans sa cabane, on s’isole du reste et on vit au rythme de l’océan et du vent. 

Canton de Fribourg (Suisse)

À deux pas de la frontière, on vous propose une immersion dans le canton de Fribourg, pays du légendaire Gruyère d’Alpage AOP. En septembre et en octobre, participez à la désalpe: la descente des troupeaux vers la plaine, après quatre mois d’alpage. Une tradition qui se fête dans chaque village depuis des décennies. Pour les marcheurs, partez pour cinq jours d’itinérance sur le chemin des préalpes fribourgeoises. 72 kilomètres à travers le doux relief des préalpes. Pour dormir, on choisit parmi un des nombreux chalets d’alpage. Repos et calme assurés. 

Alpes Juliennes (Italie)

Si vous êtes prêts pour une expérience hors du temps, partez direction l’extrême nord-est de l’Italie dans les Alpes Juliennes. L’objectif? Randonner sur le sentier Ceria Merlone au départ de Sella Nevea pour atteindre la cabane Luca Vuerich. Tout en haut du Foronon del Buinz, à une altitude de 2500 mètres. À flanc de montagne, la cabane a été pensée par l’architecte Giovanni Pesamosca. Aux allures de chapelle, elle accueille gratuitement les randonneurs qui viennent à bout de l’ascension très physique. La capacité est de quatre personnes seulement… à vos marques, prêts, marchez! 

Les escapades lointaines ne sont plus au goût du jour… c’est le bon moment pour réinventer le voyage! Prendre racine pas si loin de chez soi. Explorer des beautés à quelques centaines de kilomètres. Célébrer le tourisme local et régional. 

Besoin de conseils sur le voyage en temps de coronavirus?