Tous les articles

Voyager au Royaume-Uni après le Brexit : ce qui change pour les français

Pour l'instant, organiser un voyage peut s’avérer difficile, voire interdit, il faut pour autant se priver d’avoir des projets. Tout en partageant nos conseils de voyage et mises à jour COVID-19, nous nous attachons à répondre à vos questions. Les voyages sont encore possibles et nous espérons continuer à vous inspirer et vous aider à planifier votre prochaine aventure.

Le 31 décembre au soir, la cloche de Big Ben retentissait pour marquer la fin de la période de transition. Après des années d’intenses négociations, le Brexit est concrètement rentré en application le 1er janvier 2021. C’est désormais une réalité : le Royaume-Uni a définitivement quitté l’Union Européenne.

Quelles sont les conséquences pour les voyageurs français ? Avant le 1er octobre 2021, rien ou presque. Pour la suite, pas de panique, on vous dit tout pour préparer vos voyages dans un monde post-Brexit. 

Sommaire des règles de voyage post-Brexit

Faut-il désormais un visa pour voyager au Royaume-Uni ?

En tant que citoyen français, vous pouvez continuer à accéder au Royaume-Uni sans visa. Mais, attention, il y aura des exceptions : certains accompagnants non européens d’un citoyen de l’UE auront besoin d’un visa. Concernant le visa de tourisme vers le Royaume-Uni, veuillez consulter le portail britannique d’information sur les visas.

Puis-je voyager uniquement avec ma carte d’identité?

Pour l’instant oui, mais à partir du 1er octobre 2021, c’est fini ! Les ressortissants européens non-résidents au Royaume-Uni au 31 décembre 2020 ne pourront plus entrer sur le territoire britannique avec une simple carte d’identité. Après cette date, vous devrez présenter un passeport en cours de validité pour passer la frontière.  

À noter que pour les résidents français en Angleterre (« settled » ou « pre-settled status »), la carte d’identité restera valable jusqu’en 2025.

Visiter Londres, deviendra-t-il plus difficile après le Brexit ?

Comment organiser un voyage d’affaires au Royaume-Uni post Brexit ?  

Le 1er janvier 2021 a apporté de nombreux changements pour les entreprises qui opèrent des deux côtés de la Manche. Pour faciliter la transition de ces institutions, la commission Européen a créé un guide destiné aux entreprises. Ce dernier explique les nouveaux fonctionnements du transport de biens et marchandises, les échanges commerciaux, les douanes, la fiscalité, etc.

Pour participer à des réunions, conférences, séminaires, foires, salons ou travaux de recherche, vous n’aurez pas besoin de permis. Toutefois, ce dernier peut être exigé en fonction des activités exercées. Ainsi, il peut être requis pour les activités impliquant la vente au public de biens ou services.

Le cas échéant, veuillez vérifier auprès des autorités britanniques compétentes ou sur le portail britannique d’information sur les visas.

Immigrer au Royaume-Uni après le Brexit, sous quelles conditions ? 

Si vous souhaitez travailler au Royaume-Uni, il vous faudra demander un visa, fonctionnant avec un système de points. Une procédure qui rend l’installation des Européens beaucoup plus difficile. Pour obtenir le visa pour lequel vous postulez, vous devez démontrer que vous répondez à certains critères pertinents. Sont pris en compte l’âge, la connaissance de l’anglais, l’offre d’emploi, les ressources financières. La procédure et les informations pour postuler au nouveau programme sont accessibles en ligne.

Pour ceux déjà installés avant le 31 décembre 2020, pas de changements, les droits de ces citoyens sont protégés. 

Londres, Royaume Uni

Peut-on encore partir étudier au Royaume-Uni ?

Le Royaume-Uni est considéré comme la deuxième destination universitaire préférée au monde après les États-Unis. Mais avec le Brexit, finis les échanges Erasmus avec la Grande-Bretagne ! Désormais les étudiants européens doivent obtenir un visa pour tout séjour universitaire de plus de six mois. En dessous des six mois, des autorisations peuvent vous être demandées notamment pour vérifier votre statut d’étudiant. 

L’entrée en vigueur du Brexit a entrainé une augmentation -considérable- des frais de scolarité. Jusqu’à quatre fois plus en médecine…! Ces frais de scolarité s’appliqueront uniquement à partir de la rentrée universitaire 2021–2022.

Heureusement, il y a certaines choses qui ne changent pas malgré le Brexit : notamment la reconnaissance des diplômes. Votre diplôme britannique aura donc une vraie valeur en France !

Un pont à Londres

Quelles conséquences pour les voyages scolaires ou linguistiques ?

Le Royaume-Uni est une destination importante pour les voyages scolaires et linguistiques. Et depuis le Brexit, les séjours linguistiques ne sont pas remis en cause. Comme pour les voyages touristiques de courte durée, les élèves n’auront pas besoin d’un visa. Ils devront simplement se munir d’un passeport ou d’une carte d’identité en cours de validité, et d’une autorisation parentale de sortie du territoire.

Jusqu’au 30 septembre 2021, ils pourront voyager sous couvert du document de voyage collectif. Ce document est délivré par la préfecture et tiendra lieu de visa d’entrée au Royaume-Uni. Après le 1er octobre 2021, ils devront obligatoirement présenter un passeport.

Quels changements dans le transport aérien, ferroviaire et ferry dois-je attendre après le Brexit ?

La règlementation de l’Union européenne sur les droits des passagers en cas de retard/annulation de vols (réacheminement, indemnité, remboursement) continuera à s’appliquer aux passagers des compagnies de l’Union européenne desservant le Royaume-Uni dans les deux sens. En revanche, les passagers voyageant sur une compagnie britannique ne bénéficieront plus des protections offertes par le droit de l’Union européenne dans le sens Royaume-Uni vers la France.

Quant au train ou au ferry, les transports sont maintenus et les billets achetés avant la date de retrait sont toujours valides.       

Transport aérien, sécurité aérienne, nouveaux effectifs douaniers, etc… Suivez les dernières actualités sur le Brexit en consultant les notices de Readiness publié par La Commission européenne. Pour toute question, le portail sur le Brexit suggère même d’envoyer un mail au service dédié.

Le Brexit arrive à grande vitesse.

Quels changements pour les soins de santé et assurances voyage après le Brexit ?

Exit la carte européenne d’assurance maladie ! Utilisable dans tous les pays de l’Union européenne, la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) n’est désormais plus valable au Royaume-Uni. Sauf pour les étudiants dont le cursus s’étalait entre 2020 et 2021. Par conséquent, si vous aviez déjà commencé vos études au Royaume-Uni avant le 31 décembre 2020, votre carte européenne d’assurance maladie reste donc valide jusqu’à la fin de votre cursus.      

Dès lors, les nouveaux arrivants doivent donc souscrire une assurance auprès d’un organisme privé ou de la caisse des français à l’étranger pour voyager au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site du ministère de la santé.    

Big Ben à Londres

Quelles seront les règles pour les animaux domestiques accompagnant une personne se rendant de France vers le Royaume-Uni ? (chiens, chats, furets) 

Depuis le 1er janvier 2021, si vous voyagez avec votre animal de compagnie (dans un cadre non commercial), vous devez le déclarer et le présenter lors du contrôle douanier. Nos amis à quatre pattes ont toujours besoin de leur propre passeport, d’un micro-puce et d’un vaccin contre la rage. Toutefois, tous les moyens de transports ne sont pas accessibles pour les compagnons à fourrure. Vous pouvez donc consulter la liste des entreprises de voyages agréées pour le transport d’animaux domestiques. 

En outre, les denrées alimentaires et les végétaux que vous pouvez transporter dans vos bagages peuvent également être soumis à des contrôles.

En quoi le Brexit modifie les franchises douanières ? 

Pendant la période de transition, le Royaume-Uni a continué de bénéficier des dispositions de l’union douanière et du marché intérieur. Mais depuis le 1er janvier 2021, de nouvelles règles s’appliquent. Pour les entreprises comme pour les particuliers, on ne traversera plus la frontière de la même façon. Avec le rétablissement de la frontière, les contrôles douaniers des bagages, le dédouanement et la détaxe sont concernés. C’est le retour de la question : « avez-vous des marchandises à déclarer ? ». Les français sont désormais des citoyens “pays tiers”. Dès lors, ils doivent signaler toute marchandise qui a une valeur supérieure aux franchises douanières.

Quels changements pour le permis de conduire après le Brexit ?

Peut-on visiter ce beau chateau anglais facilement après le Brexit ?

Avec ses collines verdoyantes, ses forêts humides, ses jardins sauvages et ses plages sorties d’un vieux conte marin, le Royaume-Uni a tout pour réussir un road trip.

Après le Brexit, les règles de la route entre la Grande-Bretagne et l’UE ne changent pas. Les Français munis d’un permis de conduire européen peuvent circuler librement dans le Royaume-Uni. Votre permis de conduire reste valable au Royaume-Uni dans le cadre de séjours professionnels ou privés. Tant que ces séjours n’impliquent pas de prise de résidence. Votre permis n’a pas besoin d’être traduit.

En effet, la reconnaissance mutuelle des permis de conduire relève des dispositions contenues dans la Convention de Vienne du 8 novembre 1968 sur la circulation routière, et ne dépend pas du cadre existant dans l’Union européenne. Pour les citoyens britanniques qui veulent savoir s’ils peuvent conduire en France, veuillez consulter le site du Ministère de l’intérieur.

Découvrez où vous pouvez voyager

Vous ne savez pas où partir ? Nous avons déployé une nouvelle fonctionnalité qui vous permet de découvrir quelles parties du monde s’ouvrent à vous. Vous pouvez même définir des alertes pour vos locations de rêve qui n’accueillent à ce jour pas de touristes. Aussi, vous serez le premier informé dès que la situation évoluera.

Comment voyager après le Brexit ? Notre carte mondiale interactive vous aidera.

Vos questions les plus fréquentes sur les voyages après le Brexit

Depuis quand le Brexit est-il rentré en application ?

Le 30 décembre 2020, un accord de commerce et de coopération a été signé entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. Dans l’attente de sa ratification par la Parlement européen, il a été mis en application provisoire jusqu’au 30 décembre 2020. Depuis le 1er Janvier, les règles de la libre-circulation ne s’appliquent plus à destination et en provenance du Royaume-Uni.

Qu’est ce que le Brexit ?

Le Brexit a été voté par les Britanniques le 23 juin 2016. Le processus de la mise en oeuvre du Brexit et le rétablissement des bases juridiques a été mené par la Commission européenne et le dirigeant britannique. Côté Grande-Bretagne, les négociations du Brexit ont commencé avec la première ministre Theresa May, et la finalisation de l’accord a continué sous son successeur Boris Johnson. Après de nombreuses négociations, la séparation s’est faite en deux temps. Le 31 janvier 2020, le pays a officiellement quitté l’Union européenne. Mais ce n’est que le 31 décembre 2020 -onze mois après avoir juridiquement quitté l’Union européenne-, que l’essentiel des changements a eu lieu.   

Comment s’organiser en tant que citoyen britannique résidant en France ?

Les ressortissants britanniques et les membres de leur famille résidant en France avant le 31 décembre 2020 conservent leurs droits acquis en tant que citoyens européens. Ils doivent faire la demande d’un titre de séjour portant la mention « Accord de retrait », avant le 1er juillet 2021. Ils auront l’obligation de détenir un titre de séjour à compter du 1er octobre 2021.
En revanche, les ressortissants britanniques qui souhaitent s’installer aujourd’hui en France sont soumis aux dispositions du droit commun. Ils doivent demander un titre de séjour directement à la préfecture de leur lieu de résidence.

Envie d’aller plus loin ?

Découvrez d’autres articles pour bien voyager durant le coronavirus avec Skyscanner.