Le COVID-19 (coronavirus) est susceptible d’affecter vos plans de voyage. Où que vous alliez, vous trouverez les consignes les plus récentes ici.

Tous les articles

Conseils pour prendre l’avion : informations essentielles sur les masques et le coronavirus

Pour l'instant, organiser un voyage peut s’avérer difficile, voire interdit, mais cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas penser aux futurs projets. Nous espérons que des articles comme celui-ci vous aideront à planifier votre prochaine aventure.

Alors que le secteur du voyage commencent à se remettre de la pandémie de coronavirus (COVID-19), les normes et les règles de l’industrie changent considérablement. Des mesures de distanciation sociale dans les aéroports aux exigences de quarantaine dans certaines destinations… il y a beaucoup de nouvelles règles à suivre.

Une règle très courante pour les voyages aériens est désormais l’obligation de porter un masque facial, tant pour les passagers que pour le personnel. Que doivent savoir les voyageurs ? Nous avons rassemblé toutes les informations dont vous avez besoin pour comprendre quand et comment porter un masque et où vous pouvez en acheter un.

Quelles sont les règles concernant le port du masque dans l’avion ?

Les différentes compagnies aériennes adoptent des règles différentes avec des niveaux d’application variables. Il est donc préférable de vérifier auprès de votre compagnie aérienne avant la date prévue de votre voyage. En général, de nombreuses compagnies aériennes encouragent les voyageurs à porter des masques ou des protections pour la durée du voyage.

Depuis le 11 mai 2020, Air France et KLM ont rendu le port du masque obligatoire sur l’ensemble des vols opérés par ces deux compagnies aériennes. Qantas recommande les masques, mais ne les impose pas. Cependant, le port d’un masque facial est obligatoire pour de nombreux grands transporteurs tels qu’American Airlines et le groupe Lufthansa. British Airways demande aux passagers de remplacer leur masque par un nouveau toutes les 3-4 heures et Qatar Airways exige que le personnel de cabine porte un équipement de protection complet.

La plupart des compagnies aériennes haut de gamme vous fourniront des masques si vous en avez besoin. Certaines compagnies aériennes comme Emirates et Etihad distribuent des kits d’hygiène à tous les passagers à bord. Il s’agit généralement de masques faciaux, de gants, de lingettes antibactériennes et de gel. Les compagnies aériennes à bas prix comme easyJet et Ryanair exigent le port du masque mais ne le fournissent pas.

Pendant le trajet, vous pouvez enlever votre masque pour manger et boire, mais vous devez donner la priorité à l’hygiène des mains et à la distanciation sociale lors de cette opération. Notez que certaines compagnies aériennes à bas prix ont complètement suspendu leur service de restauration, comme easyJet. D’autres (Emirates, United Airlines et British Airlines) ne servent que des snacks préemballés plutôt que les habituels repas complets. Vérifiez à l’avance si vous devez apporter vos propres provisions.

Quel masque faut-il porter dans l’avion ?

Depuis le 10 juillet 2020, le gouvernement français a rendu le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics, dont les transports ou aéroports (décret n°2020-860). Les types de masques autorisés sont ceux chirurgicaux à usage unique de type FFP1, FFP2 et FFP3 sans valve.

L’article 11 de ce décret précise donc que « toute personne de onze ans ou plus porte, à bord des aéronefs effectuant du transport public à destination, en provenance ou à l’intérieur du territoire national, dès l’embarquement, un masque de type chirurgical à usage unique ».

En conséquence, les masques en tissu, dits « grand public », ne sont pas autorisés pour vos trajets en avion. Vous trouverez des informations détaillés sur la page du décret prescrivant les mesures face à l’épidémie de COVID-19 et sur celle plus générale du Gouvernement Français concernant le COVID 19.

Pourquoi porter un masque dans l’avion ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le port du masque est l’un des nombreux moyens par lesquels les voyageurs peuvent contribuer à limiter la propagation du coronavirus (COVID-19). Il est prouvé que le coronavirus est avant tout une maladie transmise par les voies respiratoires. Le port d’un masque sur la bouche et le nez peut donc contribuer à réduire le risque de transmission d’une personne à l’autre.

Il est important de le porter lorsque vous prenez l’avion car vous serez souvent à proximité d’autres voyageurs et ils peuvent contribuer à créer une barrière entre vous et les germes d’un autre voyageur. Un masque, associé à d’autres mesures préventives – comme une distance de sécurité et une bonne hygiène des mains – peut contribuer à protéger les voyageurs contre la propagation du coronavirus.

Devez-vous être inquiet durant vos trajets en avion ? Absolument pas pour la simple et bonne raison que les avions modernes sont équipés par défaut de systèmes de purification d’air qui rendent la propagation de virus et microbes impossibles. Couplés au port du masque et à la distanciation sociale, le risque encouru est ainsi proche de zéro.

Quand devons-nous porter un masque pendant un voyage ?

Faut-il porter un masque durant le trajet à l’aéroport ?

Où que vous soyez dans le monde, il est presque certain que vous devrez porter un masque pendant toute la durée de votre voyage en avion. Mais il est fort probable que vous devrez également en porter un lors de vos trajets vers et depuis l’aéroport.

Le port du masque est désormais obligatoire dans tous les transports publics de la plupart des pays européens, notamment en France, en Espagne et au Royaume-Uni. Les passagers qui ne s’y conformant pas risquent de recevoir une amende. Son port est également obligatoire dans de nombreux services de covoiturage ou VTC comme Lyft, Ola et Uber. Consultez les sites web des services de santé locaux des villes et pays où vous vous rendez. D’autres sources d’information fiables sont le site Conseils aux Voyageurs de France Diplomatie ou les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) du Gouvernement Américain.

Où et quand porter un masque à l’aéroport ?

Les règles varient d’un aéroport à l’autre, mais en général, le port du masque facial est conseillé dès l’enregistrement. Cependant, selon l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle,  » le port du masque est obligatoire dès l’entrée dans nos terminaux et tout au long de votre vol « . De même, certains transporteurs comme Ryanair exigent que les passagers en portent un dans l’aéroport avant même l’embarquement.

Une fois enregistrés, les passagers doivent généralement le garder pendant toute la durée de leur voyage, de l’embarquement jusqu’au débarquement.

Consultez les sites web des aéroports de départ et d’arrivée, ainsi que ceux de la compagnie aérienne que vous avez choisie. Ayez toujours votre masque à portée de main, au cas où vous ayez besoin de le mettre. Si vous voulez pécher par excès de prudence, pensez à le porter constamment.

Que faut-il rechercher ?

Jetables ou réutilisables : les masques à usage unique, en papier, sont-ils préférables, ou un masque en tissu est-il acceptable ?

Une protection quasi totale contre les infections respiratoires ne peut être assurée que par les masques respiratoires FFP2, qui sont correctement ajustés et généralement utilisés par les professionnels de la santé. Comme ces masques sont nécessaires au personnel médical et que les experts affirment que le citoyen moyen n’a pas besoin d’un masque de qualité chirurgicale, ceux d’entre nous qui ne sont pas en première ligne de la pandémie de coronavirus porteront soit des masques en papier jetables, soit des masques en tissu lavables et réutilisables.

Les preuves suggèrent que les deux types de masques protègent les autres du virus si vous en êtes porteur. Si une personne infectée éternue dans un avion, le risque de transmission est beaucoup plus faible si elle éternue dans un masque facial que dans l’air. Des recherches indiquent que le port d’un masque réduit la transmission jusqu’à 79 %. Cependant, certains matériaux peuvent mieux retenir les particules de virus que d’autres, c’est pourquoi il faut en tenir compte lors de l’achat d’un masque en tissu.

N’oubliez pas que si vous le portez pendant une longue période, un masque en tissu doit être confortable et respirant. Un masque 100 % coton doit faire l’affaire et être lavable en machine.

L’achat de masques en tissu est également une mesure environnementale. Des recherches menées par des étudiants de l’UCL montrent que si chaque personne au Royaume-Uni utilisait ceux à usage unique chaque jour pendant un an, 66 000 tonnes supplémentaires de déchets plastiques contaminés seraient créées. Investir dans des modèles réutilisables réduit considérablement l’impact sur les déchets plastiques et le changement climatique.

Comment connaître l’efficacité d’un masque ?

L’efficacité de l’utilisation des masques, en dehors de ceux chirurgicaux, fait toujours l’objet de recherches. Bien que les masques non chirurgicaux ne puissent pas vous protéger totalement contre l’inhalation de particules virales, le CDC suggère que n’importe quelle couverture, même un foulard, vaut mieux que rien. Le consensus général est que plus la protection est bien ajustée, plus elle est efficace.

Un masque médical jetable peut bloquer les gouttelettes d’humidité, mais comme les côtés ne sont pas complètement scellés, il y a toujours un risque d’inhalation du virus. Il en va de même pour ceux en tissu, bien que pour les masques faits maison, différents matériaux ménagers éliminent différents niveaux de virus et de bactéries. Une étude américaine les a comparés et a constaté que les bonnes options comprennent plusieurs couches de tissu et du coton épais.

Lorsque vous achetez des masques non chirurgicaux, leur efficacité sera indiquée dans leur description, ainsi que le pourcentage de particules qu’ils sont censés bloquer, alors lisez et comparez toujours les petits caractères.

Où peut-on acheter un masque ?

Les masques jetables sont disponibles dans les pharmacies et les supermarchés locaux, mais comme le port de celui-ci pourrait être la norme dans un avenir proche, de nombreux acheteurs se tournent vers le marché en ligne pour acheter des masques en tissu réutilisables et lavables en machine.

Amazon et Etsy sont un bon point de départ, mais creusez un peu plus loin pour investir dans des produits fabriqués par des créateurs indépendants ou des entreprises à dimension caritative. La créatrice de mode Florence Bridge, basée à Londres, fabrique des masques unisexes en coton pour 12 livres sterling. Un pourcentage des bénéfices est versé à l’association caritative Fuel Our Frontline qui livre des produits alimentaires au personnel hospitalier du Royaume-Uni. L’entreprise new-yorkaise Face Mask Aid vend des lots de cinq qui sont lavables et réutilisables. Le coût est de 50 dollars et les bénéfices sont reversés aux travailleurs sociaux en première ligne.

Comment porter un masque ?

Lorsque vous devez porter un masque, il est important de vous assurer qu’il est correctement ajusté. Suivez les conseils sur la manière de le mettre et de l’enlever. Dans le cas de ceux à plusieurs usages, assurez-vous que vous pouvez les réutiliser en toute sécurité. L’OMS propose également des directives complètes et des vidéos d’instruction faciles à comprendre, afin que vous puissiez voir exactement comment le porter.

Comment mettre mon masque ?

Un masque facial ou une protection faciale devrait couvrir entièrement votre nez et votre bouche. Mais vous devriez quand même pouvoir respirer confortablement sans obstruction.

  1. Pour commencer, lavez-vous les mains ou utilisez un désinfectant pour les mains. L’OMS recommande de se frotter les mains avec un désinfectant à base d’alcool pendant 20 à 30 secondes ou de se laver les mains à l’eau et au savon pendant 40 à 60 secondes.
  2. Ensuite, assurez-vous que votre masque est propre et qu’il n’est pas endommagé, ce qui signifie que vous ne devriez pas non plus le porter sans l’avoir lavé ou remplacé. Si vous l’avez déjà utilisé et que vous ne l’avez pas lavé, vous devez le laver avant de le réutiliser. Si vous utilisez des masques jetables, de type à usage unique, vous devez vous procurer un nouveau modèle jetable à chaque fois.
  3. Mettez le masque, en fixant les boucles derrière chaque oreille ou derrière votre tête, selon le type de masque que vous portez. Celui-ci doit couvrir votre nez et votre bouche et s’adapter confortablement à votre menton, sans aucun espace ouvert sur les côtés.
  4. Pour les modèles médicaux jetables, la pièce métallique flexible doit passer par l’arête de votre nez, et le côté blanc de celui-ci est généralement l’intérieur ; le côté bleu, l’extérieur. Pincez la pièce métallique sur l’arête de votre nez de manière à ce qu’elle épouse la forme de votre nez.
  5. Évitez de toucher votre masque facial lorsque vous le portez.
  6. Si ce dernier est sale ou mouillé, veillez à le remplacer par un neuf.

Comment faire un test de la coupe pour maximiser la protection ?

Votre masque doit couvrir entièrement votre nez, votre bouche et votre menton. Il doit être bien ajusté derrière les oreilles ou derrière la tête. Il ne doit pas y avoir de trous sur les côtés du masque. Selon l’OMS, s’il y a des trous, celui-ci ne sera pas efficace pour empêcher les gouttelettes respiratoires de vous atteindre ou de se transmettre de vous à d’autres personnes. Si votre masque ne s’adapte pas correctement, ne l’utilisez pas et assurez-vous d’en trouver un autre qui vous convienne mieux.

Comment retirer mon masque en toute sécurité ?

Tout comme pour mettre un masque, vous devez prendre soin de l’enlever avec précaution pour éviter toute contamination possible.

  1. Lavez-vous les mains ou utilisez d’abord un désinfectant pour les mains, comme vous l’avez fait pour mettre le masque facial.
  2. Sans toucher l’avant de celui-ci, enlevez-le par les boucles situées derrière les oreilles ou derrière la tête, en l’éloignant de votre visage. Continuez à le tenir par les boucles d’oreilles.
  3. Pour les masques médicaux à usage unique, vous devez les jeter immédiatement après usage, de préférence dans une poubelle dont vous pouvez fermer le couvercle.
  4. Pour les masques en tissu, placez ceux usagés dans un sac en plastique refermable jusqu’à ce que vous puissiez le laver. Lorsque vous le lavez, retirez le masque du sac en plastique par les courroies d’oreille uniquement, et lavez à l’eau chaude avec du détergent.

Consultez cette page conçue par le gouvernement français expliquant le mode d’emploi des masques.

Peut-on porter un masque plus d’une fois ?

Vous ne devez pas porter à nouveau votre masque une fois que vous l’avez déjà utilisé. Vous pouvez cependant porter ceux en tissu plusieurs fois, mais vous devez vous assurer qu’ils ont été lavés après chaque utilisation, idéalement à l’eau chaude (60 degrés Celsius) avec un détergent.

Les masques faciaux jetables ne doivent jamais être portés plus d’une fois. Il faut toujours les jeter correctement après chaque utilisation.

À quelle fréquence devons-nous laver nos masques ?

Vous devez laver votre masque réutilisable en tissu après chaque fois que vous le portez. Par exemple, si vous avez passé toute la journée en déplacement avec celui-ci, vous devez prévoir de le laver en rentrant chez vous avant de le remettre. L’OMS recommande de laver votre masque en tissu à l’eau chaude avec un détergent pour en assurer la propreté afin que vous puissiez le porter à nouveau. Il est préférable d’avoir deux ou trois modèles en rotation afin de ne pas risquer d’en manquer.

Comment jeter mon masque en toute sécurité ?

L’OMS recommande, pour les masques jetables, de se laver ou de se désinfecter les mains avec un gel à base d’alcool. Ensuite, enlevez les courroies d’oreille derrière vos oreilles ou derrière votre tête sans toucher l’avant du masque, et en tenant les courroies d’oreille, jetez le masque dans une poubelle – idéalement avec un couvercle.

Quels sont les autres moyens de rester en bonne santé pendant le vol et à l’aéroport ?

Il y a beaucoup de mesures pratiques à mettre en œuvre. Lavez-vous régulièrement les mains (à l’eau et au savon ou avec un gel pour les mains à base d’alcool), évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche et restez à au moins deux mètres de toute personne qui tousse ou éternue. Vous devez également apporter vos propres provisions de nourriture et de boissons lorsque cela est possible, y compris une bouteille d’eau réutilisable.

L’OMS propose des lignes directrices détaillées sur la manière de réduire le risque de transmission et d’infection dans les lieux publics. Nous recommandons de les suivre dans les transports en commun ainsi que dans tout espace public, alors que le coronavirus reste en circulation.

Globalement, le port d’un masque ne garantit pas que vous êtes protégé contre l’infection par le coronavirus ou toute autre maladie respiratoire. Mais les recherches montrent qu’ils peuvent réduire considérablement la transmission du virus, surtout lorsqu’ils sont bien ajustés, lavés régulièrement et associés à une bonne hygiène des mains et à d’autres précautions telles que la distanciation.

« Le port d’un masque est une précaution supplémentaire qui peut avoir un certain avantage en réduisant la probabilité qu’une personne infectée le transmette », déclare le professeur Chris Whitty, médecin en chef d’Angleterre.

« Le moyen le plus efficace de prévenir la propagation de ce virus reste le respect des règles de distanciation sociale et le lavage régulier des mains. Cela ne supprime pas la nécessité de s’isoler si l’on présente des symptômes ».

L’OMS a mis à jour ses lignes directrices le 5 juin pour recommander aux gouvernements de demander à chacun de porter un masque dans les lieux publics. Les mêmes lignes directrices s’appliquent à votre comportement dans les transports. De nombreux gouvernements – notamment au Royaume-Uni, aux États-Unis, aux Émirats Arabes Unis et en Thaïlande – continuent de déconseiller tout voyage international non essentiel, alors que la pandémie est en cours. Des bulles de voyages apparaissent et certaines frontières sont encore complètement fermées.

C’est à vous de décider si vous voulez voyager. Vous pouvez utiliser des ressources telles que l’OMS, le FCO et le CDC pour vous aider à prendre votre décision et rendre votre voyage aussi sûr et confortable que possible.

Découvrez où vous pouvez voyager

Vous ne savez pas où partir ? Nous avons déployé une nouvelle fonctionnalité qui vous permet de découvrir quelles parties du monde s’ouvrent à vous. Vous pouvez même définir des alertes pour vos locations de rêve qui n’accueillent à ce jour pas de touristes. Aussi, vous serez le premier informé dès que la situation évoluera.

Comment voyager après le Brexit ? Notre carte mondiale interactive vous aidera.

Vous voulez en savoir plus ?