Carte

Vol Martinique

Vols pas chers vers la Martinique

Celle que l’on surnomme « l’île aux fleurs » fait partie de l’archipel des petites Antilles, aussi appelé îles du Vent, composé de la Dominique et de Sainte-Lucie. Dès 1635, elle est intégrée aux Antilles françaises, comme collectivité territoriale unique. Christophe Colomb est le premier Européen à poser un pied à Madinina, comme disent les habitants. Son nom créole Matinik ou Lamatinik viendra plus tard.

Baignée par la mer des Caraïbes, la Martinique symbolise les vacances idylliques dans un décor de carte postale. Cependant, ses champs de canne à sucre, ses villages, ses chemins forestiers et ses jardins séduisent tout autant. L’histoire de la Martinique est marquée par la lutte entre l’Empire britannique et la France afin de maîtriser les eaux caribéennes, qui a duré près de deux cents ans. Les champs de sucre qui subsistent aujourd’hui étaient d’anciennes exploitations sur lesquelles des esclaves africains ont travaillé jusqu’en 1848. Ces habitations se visitent désormais, comme le Domaine de l’Acajou, connu sous le nom de l’Habitation Clément, réhabilité en musée. Ce dernier retrace les différentes étapes de la fabrication du rhum. Une fondation Clément œuvre par ailleurs en faveur des artistes antillais et organise des expositions sur place.

Les vols pas chers vers la Martinique atterrissent à l’aéroport de Fort-de-France, capitale de la Martinique réputée pour sa baie magnifique, son marché de fruits et légumes locaux et son parc Floral. La Savane plaît aux familles en vacances en Martinique, avec ses cinq hectares de bois d’essence tropicale rares. Pour les amateurs d’histoire et d’architecture, il est conseillé de visiter la cathédrale Saint-Louis du XIXe siècle, le musée d’archéologie précolombienne et le fort Saint-Louis.

Aux randonneurs, la Martinique propose des sentiers pédestres que l’on parcourt sur la pointe de la Caravelle et le jardin de Balata, tandis que les surfeurs peuvent tester les vagues de l’anse Bonneville et de la pointe du Diable. La route des Anses-d’Arlet offre de superbes plages et conduit au rocher du Diamant. De nombreux sites de plongée sont répartis sur l’île.

La région Nord-Atlantique de la Martinique, plus naturelle, regroupe les meilleurs sentiers de randonnées. À Ajoupa-Bouillon, les « Gorges de la Falaise » aboutissent à une jolie cascade et un sentier botanique (les Ombrages) vous permet de connaître la flore locale. Cette côte est plus sauvage, moins fréquentée et offre des falaises à ses visiteurs.

La ville de Saint Pierre, détruite par l’éruption de la montagne Pelée en 1902, fait partie de la zone Nord-Caraïbes. Elle s’est relevée de la catastrophe et se classe maintenant « ville d’art et d’histoire », notamment grâce à l’Habitation Depaz. Si vous souhaitez faire l’ascension de la Montagne, prévoyez d’être accompagné par un guide. Les départs se font depuis le village de Morne Rouge qui possède aussi une conserverie d’ananas, des plantations d’anthuriums et de l’eau de source, exploitée pour la consommation de l’île.

Enfin, la zone Sud-Atlantique est surtout célèbre pour ses bancs de sable en pleine mer qui permettent de nager dans une eau translucide assez loin de la rive. C’est là que les meilleurs spots pour naviguer en kitesurf se trouvent. Il ne faut pas manquer la plage des Salines à Sainte-Anne.

Quelle compagnie aérienne pour La Martinique?

Les compagnies Air France, Air Caraïbe et Corsair effectuent des vols réguliers vers la Martinique au départ de la France. Les atterrissages des vols longs courriers internationaux sont opérés par l’aéroport de Fort-de-France.

Conseil Voyageur

Les dépenses se règlent en euros en Martinique. Les paiements par carte bancaire sont possibles, mais prévoyez de prendre du liquide.

En tant que citoyen français, vous pouvez monter à bord d’un vol vers la Martinique muni d’une carte nationale d’identité.

Un billet d’avion pour la Martinique coûte entre 300 et 1000 euros. Tous les types d’hébergements sont proposés sur place, avec des hôtels de 1 à 4 étoiles ou plus pour des budgets de départ de 50 euros la nuit.

Pour vous déplacer, les taxis collectifs sont les seuls transports en commun sur l’île. Il vaut mieux louer une voiture pour explorer la Martinique à votre guise. Plusieurs agences de location sont implantées à l’aéroport du Lamentin. Si vous faites du stop, il faut pointer l’index et non lever le pouce en Martinique.

Quand partir en Martinique?

La Martinique bénéficie d’un climat tropical, doux et humide où l’été semble éternel. On distingue deux saisons. La période sèche (de décembre à avril), avec 27°C en moyenne, quelques orages la nuit et une forte affluence. En opposition à la basse saison, ou hivernage, durant lequel le thermomètre affiche 30°C et le taux d’humidité 70%.

De mi-juin à novembre, les prix baissent, les touristes sont rares et la température de la mer reste stable, environ 27°C, ce qui permet de pratiquer toutes les activités nautiques et terrestres proposées sur l’île à moindres frais.

Images par Flick/martinvarsavsky

Les prix indiqués sur cette page sont une estimation des prix les plus bas trouvés dans les 45 derniers jours.