Carte

Vol Bulgarie

La Bulgarie est le pays le plus singulier de l’Europe de l’Est. Sa situation géographique représente un pont naturel entre l’Est et l’Ouest, le Nord et le Sud. La Bulgarie est un petit pays peuplé de seulement 7,1 millions d’habitants, sur un territoire grand comme un cinquième de la France. Sur son territoire, parsemé de sites historiques, ce sont croisées de nombreuses langues, cultures et civilisations. Avec ses paysages parsemés de montagnes, de forêts, de sapins, de plaines vertes et fertiles, de rivières et de vallées perdues où se nichent villages typiques et monastères, sans compter les stations de ski et les plages de la mer Noire, la Bulgarie jouit d’une grande richesse géographique et naturelle.

Pourtant, s'il fallait trouver une seule raison justifiant un voyage en Bulgarie, ce serait probablement son patrimoine archéologique et architectural. Creuset de plusieurs civilisations, carrefour naturel au cœur des Balkans, le pays est parsemé de vestiges et de ruines qui, du Néolithique au Moyen âge, témoignent de sa grandeur passée. Chaque ville –ou presque- possède son propre musée, garni de trésors thraces, hellènes ou romains, sans compter les petites églises orthodoxes et les monastères. Souvent méconnue, la Bulgarie présente mille facettes qui laisseront peu de voyageurs indifférents.

Prenez un billet pas cher Paris-Sofia et découvrez, entre autres :

Les plages bulgares de la mer noire

Elles sont parfaites que vous souhaitiez vous dorer au soleil toute la journée, danser toute la nuit ou pratiquer d'autres activités. Loin des grands complexes touristiques tapageurs, de charmantes bourgades balnéaires surplombent de petites criques, et les cités de Varna et de Burgas possèdent de longues plages de ville moins bondées. Pour plus de calme, optez pour les plages reculées tout au nord ou au sud.

Le Monastère de Rila

Niché dans une paisible vallée boisée au sud de Sofia, c’est le trésor spirituel le plus légendaire de Bulgarie. Ancienne hutte d’ermite au Xe siècle, classé par l’Unesco, le monastère fut reconstruit à de nombreuses reprises. Ses arches élaborées, ses fresques et ses icônes précieuses créent un décor somptueux. L’architecture actuelle du monastère est considérée comme un chef-d’œuvre du Renouveau bulgare du XIXe siècle.

La Cathédrale Alexandre Nevski de Sofia

Dominant majestueusement les toits de la capitale bulgare, cette splendide église orthodoxe, dédiée à la mémoire des 200 000 soldats russes morts pendant la guerre russo-turque (1877-1878), nécessita trente années de travaux et fut achevée en 1912. Ses dômes dorés étincelants sont visibles à des rues à la ronde, et son vaste intérieur, éclairé par des cierges, est orné de marbre italien, d’albâtre et de fresques aux couleurs passées

Plovdiv

Bohème et festive, Plovdiv est une excellente alternative à Sofia. Ville universitaire sûre et qui se parcourt facilement à pied, elle fourmille de bons restaurants, de bars et de galeries d’art, et compte une scène culturelle dynamique. La charmante vieille ville, aux rues pavées bordées de demeures du milieu du XIXe siècle, de musées et de galeries, abrite aussi un magnifique amphithéâtre romain, tandis que le quartier branché de Kapana regroupe des cafés et bars indés sans prétention.

Images par Flickr/Micheal Evans

Les prix indiqués sur cette page sont une estimation des prix les plus bas trouvés dans les 45 derniers jours.