Carte

Salvador, une des plus anciennes villes du Brésil, est habitée depuis le naufrage d’un navire français, en 1510, au large de la côte. Les rescapés y ont alors fondé un bourg qui, en 1549, a fait place à une ville fortifiée. Bien décidée à coloniser ce nouveau territoire, la Couronne portugaise lui donne le nom de « São Salvador da Bahia de Todos os Santos » (Saint Sauveur de la Baie de Tous les Saints). Salvador n’a jamais été une province, mais une ville, voire même la capitale du pays, et ce, dès sa fondation.

Selon le recensement de l’année 2010, Salvador est aujourd’hui la troisième ville la plus habitée du Brésil et la deuxième destination préférée des touristes étrangers, derrière Rio de Janeiro. Surnommé la « capitale de la joie », l’État de Bahia est connu pour son carnaval de renommée internationale et aussi pour la joie de vivre des locaux.

Dans cette ville, qui fascine tant les touristes étrangers que les Brésiliens, vous découvrirez un mélange vibrant et sans égal de patrimoines culturel, historique et architectural, parmi un paysage tout aussi exubérant, le tout relevé par la sympathie des habitants – sans oublier, bien sûr, une cuisine exotique exceptionnelle.

Mais pour que votre périple à Salvador soit complet, n’oubliez surtout pas de visiter ses plus célèbres emblèmes, tels que le Phare de Barra, le Pilori (Pelourinho, en portugais), symbole de la ville et siège d’Olodum et de la Fondation Maison Jorge Amado, ainsi que l’Église São Francisco (Saint François).

Autres choses à faire à Salvador

Considérée la capitale culturelle du pays, mettant à la disposition des touristes sa typique culture contemporaine, si passionnante, Salvador  n’a pourtant rien à envier aux autres villes connues pour leurs attraits touristiques :

 - Vous y découvrirez de superbes plages (certaines d’entre elles situées dans la ville même, d’autres plus éloignées) ;

 - Salvador compte à son actif le plus grand nombre de naufrages du pays, pour le plus grand plaisir des amateurs de plongée sous-marine ;

 - La ville regorge de trésors historiques et culturels : elle recense plus de 300 églises, 11 forts et près de 800 villas datant de la période coloniale ;

 - Elle prône aussi la diversité religieuse ; les cérémonies de Cadomblé, se déroulant à Bahia, sont d’ailleurs célèbres dans le monde entier.

Mais ce n’est pas tout ! En effet, les adeptes des sports radicaux et les amoureux de la nature ne seront pas déçus. Un large éventail d’activités leur est proposé : rappel, skate, deltaplane, visite de réserves écologiques, telles que celles de Pituaçu et de São Bartolomeu, à Pirajá, entre autres.

Manger et sortir à Salvador

La cuisine bahianaise est un délicieux exemple de l’influence africaine dans la région. Certains produits, comme l’huile de palme, le lait de coco, le piment et la coriandre, sont des ingrédients que l’on retrouve dans presque toutes les spécialités culinaires.

Avant de partir, ne manquez surtout pas de goûter l’« acarajé », un gâteau à base de haricots râpés frits à l’huile de palme, accompagné de crevettes et de « vatapá », un plat traditionnel, ou laissez-vous tenter par la « moqueca », un autre met régional à base de poisson ou de crevettes, de crabe ou bien de raie. Si vous préférez les sucreries, la « cocada », une friandise typique vendue, en pleine rue, par des femmes portant des tenues associées au « cadomblé », une des religions pratiquées au Brésil, est incontournable.

Pour boire un verre ou prendre un repas, vous n’aurez que l’embarras du choix : la ville compte plus de 200 restaurants, plus de 200 « casas de petiscos », pour une collation à n’importe quel moment de la journée, et au moins 130 bars.

Climat à Salvador

La ville jouit d’un climat tropical avec des températures élevées : tout au long de l’année, les minimales ne descendent pas en dessous des 25 ºC et la moyenne des températures maximales se situe autour des 32 ºC, mais elles s’accompagnent, toutefois, d’une brise rafraichissante et constante venant de l’océan Atlantique.

Les précipitations sont concentrées en hiver, aux mois de juin, juillet et août, saison des fêtes junines dans la région Nord-Est du Brésil, mais également en été, aux mois de décembre, janvier et février.

Quand se rendre à Salvador

 

Vous pourrez visiter Salvador à n’importe quel moment de l’année, mais sachez que c’est au cours des mois marqués par les fêtes populaires que vous découvrirez le mieux la force des traditions culturelles et religieuses de cette ville.

Mais la fête la plus réputée, et la plus animée, est, sans nul doute, le Carnaval, qui se déroule généralement en février ou en mars (la date de cette célébration est mobile et tombe sept semaines avant Pâques). Unique en son genre, le Carnaval de Salvador est connu pour ses trios électriques, une invention bahianaise, et pour ses « blocos de Carnaval », c’est-à-dire les groupes de « foliões », comme l’on surnomme tous ceux qui participent à cette fête, qui défilent derrière un trio électrique particulier, parcourant divers circuits à travers la ville, en sautant et en dansant sur des musiques brésiliennes typiques comme l’« axé » (un mélange de « frevo », une danse plutôt acrobatique, et d’« afoxé », un rythme africain). Les festivités durent une semaine, ce qui n’empêche pas la ville de Salvador d’être aussi connue pour ses carnavals hors-saison.

Le mois de janvier est marqué par diverses célébrations réputées :

 - Le Lavage des Marches de l’Église Nosso Senhor do Bonfim (Notre Seigneur de la Bonne Fin) : tous les ans, le second jeudi de février, une procession part de l’Église da Conceição da Praia (Notre Dame de La Conception de la Plage) et parcours la ville en direction à l’Église de Bonfim, située sur le sommet de la Colina Sagrada (Colline Sacrée), pour rendre hommage à Oxalá.

 - La Procession Senhor Bom Jesus dos Navegantes (procession dédiée aux marins) : le 1erjanvier, des bateaux suivent la Baie de Tous les Saints transportant l’image de Bom Jesus (Bon Jésus) jusqu’à la Capela da Boa Viagem (Chapelle du Bon Voyage).

En février a lieu la fête en hommage à Yemanjá, la reine de la mer, qui se déroule à Rio Vermelho. Les personnes qui y participent, adeptes ou non du Candomblé, font leurs offrandes à la déesse en les jetant à la mer.

Parmi les célébrations populaires, une place importante est réservée aux fêtes junines, qui ont lieu en hiver. La plus connue est la Festa de São João (Fête de la Saint-Jean), qui se déroule durant la deuxième quinzaine du mois de juin. Le 2 juillet, Bahia célèbre son indépendance. Au cours du mois de septembre, les dévots à Saint Côme et Saint Damien confectionnent le fameux « caruru », un plat à base de crevettes sautées servies avec une sauce piquante, et distribuent des sucreries aux enfants.

Aller à Salvador en avion

Certaines compagnies aériennes proposent des vols directs à destination de Salvador, atterrissant à l’aéroport International Deputado Luís Eduardo Magalhães, anciennement connu sous le nom Dois de Julho. Situé à 28 kilomètres du centre-ville, cet aéroport est le plus grand de la région Nord-Est du Brésil, pouvant accueillir six millions de passagers par an.

 Bonnes affaires pour Salvador

Hôtels à Salvador

Location de voiture à Salvador

Les prix indiqués sur cette page sont une estimation des prix les plus bas trouvés dans les 45 derniers jours.