Le COVID-19 (coronavirus) est susceptible d’affecter vos plans de voyage. Où que vous alliez, vous trouverez les consignes les plus récentes ici.

Tous les articles

Vivre et voyager à Lyon, France post-confinement

Nous savons que le voyage est particulièrement difficile en ce moment. Mais parallèlement aux derniers conseils de voyage et mises à jour du COVID-19, nous voulons continuer à vous inspirer de nouvelles idées de voyage pour que vous soyez prêt lorsque le monde rouvrira ses portes.

Je m’appelle Kiel. Je suis un écrivain et un éditeur américain vivant à Lyon. J’ai commencé à travailler chez Skyscanner en janvier 2020 pour développer des idées uniques pour le marché français.

En tant que voyageur passionné, digital nomad et nouveau parent, j’aime explorer des idées de voyage qui s’adressent à un public varié. Mon objectif est de présenter des concepts adaptables à des groupes d’amis, des familles, des couples ou des voyageurs solitaires.

Avec la propagation mondiale du coronavirus au début de l’année, le secteur du voyage a été particulièrement touché. Nous sommes maintenant chargés de redéfinir notre approche du voyage pour le futur, au-delà des destinations uniques et des nouvelles tendances.

Les Berges du Soâne, Lyon

L’avenir du voyage en France ?

Comment les compagnies aériennes, les hôtels, les compagnies d’assurance et les gouvernements évolueront-ils pour que les gens se sentent en sécurité lorsqu’ils planifient un voyage ? Heureusement, un grand nombre de ces entités apportent déjà des changements nécessaires pour nous aider à redécouvrir le monde plus en sécurité.

Puisque le voyage est particulièrement compliqué en ce moment, beaucoup de gens se posent des questions sur la vie en France suite à la propagation du coronavirus (COVID-19).

Du confinement et de la quarantaine jusqu’à l’adaptation de notre nouvelle « norme de vie », en passant par les conseils pour les voyageurs, beaucoup de choses ont changé dans l’Hexagone. Je vais raconter mon expérience à Lyon, qui ressemblera globalement à ce qu’il se passe dans le reste de la France.

Lyon, la ville des lumières

La période de confinement à Lyon – un défi public

Personnellement, les débuts du confinement ont été difficiles, bien qu’il y avait des points positifs liés à la famille. Nous étions en weekend à la montagne mais avons choisi de retourner à Lyon afin d’être plus proches des établissements de santé et des membres plus âgés de notre famille. Ayant commencé ma carrière comme écrivain et traducteur indépendant, j’étais déjà à l’aise avec le travail à domicile – bien que je ne l’avais pas encore pratiqué depuis la naissance de ma fille.

L’adaptation a pris quelques jours, mais nous avons fini par trouver notre rythme. Cela a été facilité par les magasins comme Mamie Marie et Terres Lyonnaises qui sont restés ouverts, fournissant des produits frais, locaux et régionaux pendant toute la durée du confinement.

La sortie du confinement à Lyon a été progressif comme dans une grande partie de la France. Au fur et à mesure que les gens reprenaient un rythme de vie quasi normal, les rues se sont remplies doucement et la ville a commencé à ressembler à une version masquée d’elle-même. Un sens de responsabilité sociale a émergé lorsque les gens sont sorties de chez eux. Le public était au courant des gestes barrières recommandées – le port du masque, le respect des distances sociales et l’utilisation de désinfectant pour les mains à l’entrée et à la sortie des espaces publics fermés.

L’adoption de ces techniques procure un sentiment de confort lorsque l’on sort de chez soi. Tout comme les applaudissements quotidiens à 20 heures, un symbole que les gens pensent au bien-être de tous.   

Une responsabilité sociale partagée et les gestes barrières à Lyon

Les règles initiales du confinement énnoncées par le gouvernement français ne prévoyaient de quitter votre domicile que pour des raisons strictes. Qu’il s’agissait d’acheter des produits de première nécessité, de se rendre à des fonctions professionnelles essentielles, de pratiquer une heure d’activité sportive près de chez soi ou de sortir pour aider un membre de sa famille âgé ou handicapé, nous étions autrement tenus de rester chez nous. La loi obligeait de remplir une attestation de notre motif de sortie.

Une vue sur Paris, France

À Paris, l’exercice physique était limité à des heures précises, ce qui entraînait une densité encore plus importante… Si la police vous trouvait sans attestation, une amende vous était infligée. Les règles étaient relativement claires, mais il fallait s’y habituer. Nous faisions la majorité de nos courses lors d’une grande sortie afin de limiter nos contacts au maximum. Nos amis et la famille avec lesquels nous avons parlé ont fait de même. Ce genre d’action simple est l’une des raisons pour lesquelles la situation sanitaire a progressé dans les semaines suivantes.

Prendre l'air sur les routes françaises

Avec le relâchement du confinement stricte, ces règles ont été assouplies. Le gouvernement a annoncé que les Français pouvaient se déplacer dans un rayon de 100 km de leur domicile. C’était une évolution prometteuse. Nous avons pu retourner à la campagne pour prendre une bouffée d’air frais. Notre premier séjour dans la Loire, à 90 minutes de Lyon, a été une joie immense. Revisiter librement les champs et les forêts était profondément ressourçant.

Plus tard, le gouvernement a autorisé aux français de passer leurs vacances partout en France. Ce fut un moment très encourageant. Les niveaux critiques dans les hôpitaux du pays s’atténuaient et la France s’ouvrait à nouveau.

Une journée type pour les résidents et les visiteurs – les endroits ouverts pendant la pandémie à Lyon

À partir de la mi-mai, les commerces ont été autorisés à ouvrir par décret gouvernemental. Aujourd’hui, le port d’un masque pour entrer dans un lieu publique fermé est désormais une obligation. De nombreuses enseignes demandent également de se désinfecter les mains à l’entrée et à la sortie de l’etablissement.

Le théatre gallo romain à Lyon

Cette ouverture s’est ensuite étendue aux restaurants, aux bars, aux cafés, aux hôtels et enfin aux musées. Le gouvernement français a fourni une liste de mesures de distanciation sociale pour sécuriser ces expériences :

  • Porter un masque de protection, lorsque je me déplace au sein de l’établissement.
  • Respecter les mesures barrières.
  • Utiliser dès l’entrée de l’établissement un gel hydro-alcoolique.
  • Respecter la distanciation physique de 1 mètre entre chaque personne en circulant dans le restaurant.
  • Éviter de changer de place ou de me déplacer au cours du service.
  • Ne pas bouger la disposition des tables ni déplacer des chaises pour les ajouter aux tables.
  • Privilégier tout mode de paiement sans contact (prépaiement, virement, cartes bancaires, QR code).

Personnellement, il m’a fallu un certain temps pour retourner dans un restaurant ou un café. Du coup pour soutenir nos commerces locaux nous avons commandé des plats à emporter. (Nous étions aussi ravis de ne pas devoir cuisiner et de retrouver une de nos pizzeria préférée, Italia e Sapore, à Lyon 6e).

De nouveaux engagements pour les hôtels et restaurants

Les hôtels et les restaurants ont également été ordonnés par le gouvernement français à respecter de nouveaux engagements en matière d’hygiène (via L’Echo Touristique) :

  • Engagement de la direction : la direction formalise les mesures de prévention via un guide rédigé.
  • Communication des règles et pratiques : un guide précise les modes opératoires qui doivent être respectés par le personnel.
  • Distanciation des équipes : les équipes hôtelières portent un masque approprié. Pour le personnel de salle et de restauration, il est prévu le port du masque obligatoire et un lavage de mains/au gel au moins toutes les heures. Dans les cuisines, il est prévu un lavage de mains toutes les 30 minutes (ou le port de gants). Le port de charlottes (ou équivalent type filet) est obligatoire, tout comme le port d’un masque approprié.
  • Règles d’hygiène : la fréquence de nettoyage des mains est augmentée.
  • Règles de nettoyage et désinfection : chaque établissement doit documenter un « plan de nettoyage et de désinfection des surfaces ».
  • Gestes barrière vis-à-vis des clients : une borne de gel hydro-alcoolique est mise à disposition de la clientèle dès l’entrée de l’établissement. Les clients des cafés, bars et restaurants doivent porter un masque, sauf lorsqu’ils sont à table. Les règles de distanciation physique au niveau du public sont définies et respectées, basées sur 1 mètre linéaire entre 2 tables de convives constituées.
  • Gestion des paiements : tout mode de paiement sans contact est privilégié.
  • Surveillance par l’encadrement : toutes les règles et bonnes pratiques feront bien sûr l’objet de vérifications.
  • Gestion des cas suspects : tout salarié présentant les symptômes du Covid-19 sera orienté vers son médecin traitant. Le manager des salariés placés en quatorzaine évalue le risque de contamination au sein de l’établissement, et en informe les possibles personnes concernées.
  • Analyse des risques : les analyses de risques réglementaires sur la santé sécurité des travailleurs sont mises à jour pour intégrer le risque Covid-19, avec la prise en compte des nouvelles tâches.

L’évolution continue pour une ville de Lyon plus sécurisée

Il est possible de se déplacer dans Lyon avec les transports publics, mais le port du masque de protection est obligatoire. Je recommande de prendre un vélo pour circuler partout en ville. L’expansion du réseau de pistes cyclables a rendu les déplacements en deux roues encore plus agréables.

Des sites publics comme la cathédrale de Fourvière, le Parc de la Tête d’Or, l’amphithéâtre gallo romain (Théâtre antique de Lyon), les Berges du Rhône et la Place Bellecour sont tous ouverts – ce qui redonne à la ville une véritable vitalité. Comme dans d’autres villes françaises, le port du masque sera bientôt obligatoire dans certaines rues de Lyon pour anticiper et restreindre une potentielle deuxième vague.

La cathédrale de Fourvière à Lyon

La France est prête à vous acceuillir

Grâce à ces nouvelles règles, Lyon et d’autres villes françaises comme Paris, Lille, Marseille, Bordeaux offrent une plus grande sécurité et accessibilité aux visiteurs. Planifier un staycation ou une micro-aventure est certainement devenu plus agréable.

Il est essentiel de rester prudent. De savoir que les établissements français veillent sur nous permet de se concentrer sur les activités sur place. Apprendre à voyager localement et dénicher des nouvelles aventures à côté de chez moi est une vraie chance. Je compte en profiter pleinement !

Lyon, destination touristique française

Découvrez où vous pouvez aller

Si vous prévoyez de retourner voyager à l’international, découvrez quelles frontières sont ouvertes grâce à notre carte mondiale interactive. Inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour par e-mail lorsque vos principales destinations rouvriront.

Pour aller plus loin…

Skyscanner est le moteur de recherche de voyages du monde entier. Il vous aide à trouver des vols, des hôtels et des locations de voitures.