Tous les articles

Décalage horaire : comment éviter le jet-lag ?

Voilà quelques conseils d'experts pour éviter les effets du décalage horaire avant, pendant et après votre vol

Le jet-lag est un problème récurrent pour les voyageurs qui changent de fuseaux horaires. Jetons un coup d’œil aux moyens d’éviter cet effet secondaire assez désagréable.

Pourquoi sommes-nous affectés par le décalage horaire ?

Nos corps sont naturellement programmés pour faire un certain nombre de choses sur une période de vingt quatre heures, comme manger et dormir. Ces rythmes circadiens, comme ils sont appelés, sont sérieusement chamboulés lorsque l’on parcourt de longues distances à vitesse élevée.

Un grand écart entre les fuseaux horaires peut donc sérieusement déranger nos corps. Cela peut conduire à une fatigue extrême, à de l’indigestion et des problèmes intestinaux, une perte d’appétit, des problèmes de mémoire et de concentration ou une sensation de malaise général.

Y’a-t-il une direction qui soit pire que les autres ?

En général, les gens constatent que voyager de l’ouest vers l’est crée un jet-lag plus violent. Ceci s’explique car les voyageurs se retrouvent à essayer de dormir alors que leurs corps sont en fait réveillés, et ils doivent ensuite se lever à un moment qui leur semble être le milieu de la nuit. Autrement dit, on arrive mieux à gérer une journée plus longue qu’une journée plus courte. Des études ont montré qu’il faut un jour entier pour récupérer de chaque fuseau horaire traversé.

 

Avant votre voyage

• Les personnes avec des horaires de repas et de sommeil rigides souffrent le plus du décalage horaire, donc si vous êtes plus flexible, vous commencerez avec un avantage naturel.
• Assurez-vous de bien vous reposer avant le voyage et d’avoir une bonne nuit de sommeil avant de partir.
• Essayez de changer vos habitudes de sommeil avant de partir pour coller au plus près des horaires de votre destination.
• Planifiez vos vols pour arriver pendant la journée, car vous aurez plus envie de rester éveillé et de vous habituer à vos nouveaux horaires.
• Essayez de prévoir une escale, pour que votre corps ait plus de temps pour s’adapter à sa nouvelle routine.

Dans l’avion

• Même si les boissons gratuites sont tentantes, les effets de l’alcool en altitude peuvent augmenter la fatigue et causer une déshydratation qui va empirer votre situation à l’arrivée.
• Évitez les boissons contenant de la caféine (café, coca, etc.) si vous devez atterrir de nuit, car cela aura une incidence sur vos habitudes de sommeil. Mais buvez beaucoup d’eau.
• Essayez d’éviter les somnifères, car cela ne vous aidera pas à éviter le jet-lag et vous vous sentirez confus lorsque vous atterrirez. Ceci dit, sur un long-courrier, il est conseillé d’essayer de dormir, et une faible dose de somnifères peut peut-être vous aider.
• Réglez votre montre à l’heure de votre destination – cela vous aidera à vous préparer psychologiquement.
• Bougez régulièrement et faites des exercices pour maintenir la circulation du sang : cela vous aidera à vous sentir mieux.

A votre arrivée

• Commencez à manger trois repas par jour en fonction des horaires locaux.

• Profitez de la lumière du jour autant que possible, car le cycle de la lumière et de l’obscurité affecte beaucoup les êtres humains.

• Faites de l’exercice pour stimuler les endorphines et vous sentir mieux et ainsi effacer les tensions d’un long vol.

• Dormez autant que d’habitude sur une période de 24 heures et comblez tout déficit avec une petite sieste pendant la journée, si besoin.

Carte