Tous les articles

Carnets d’Experts Japon : Découvrez une culture unique !

Ce mois-ci nos Experts vous font découvrir les charmes du Japon !

Pour notre quatrième édition, nous avons decidé de vous emmener au Japon ! Grâce à nos trois experts nous vous faisons découvrir un itinéraire et des bons plans typiquement japonais comme vous n’en avez jamais lus!

Ce mois-ci nous accueillons trois nouveaux dans l’équipe des Experts: Nowmadz, Un Gaij In Japan, et Les Carnets de Traverse.

1. Pour des vacances de 10 jours- que faut-il absolument visiter au japon ?

Un Gaijin : Très souvent, lorsque je lis des guides sur le Japon, je vois qu’il faut absolument aller faire Tokyo, Kyoto et Hiroshima. C’est très réducteur. Le Japon c’est bien plus que cela et sortir de ces sentiers « battus » serait certainement plus intéressant et enrichissant.

Jour 1 : arriver sur Tokyo et profiter de la ville. Se perdre dans un des grands quartiers mythiques tels que Shinjuku, Shibuya, Akihabara. Jour 2 : sans conteste le MUST DO je dirais : Un Tokyo Safari avec David Michaud (photographe Japon qui a publié de nombreux ouvrages sur le Japon). Toute une journée dans la capitale Tokyoïte avec lui, résident local, qui vous amène dans des petites endroits cachés et secrets que l’on découvre que lorsque l’on vit sur place. Un vrai moyen de découvrir la capitale autrement, d’en voir d’autres facettes, notamment celles de la vie au quotidien.

Jour 3 : Prendre un vol pour Osaka (il existe des vols low cost à tarif vraiment bas pour les budgets serrés) ou le shinkansen, pour ceux qui veulent expérimenter le train à grande vitesse avec son grand confort. Une fois sur place, vous aurez l’opportunité de voir que les habitants d’Osaka sont plus « conviviaux ». Osaka est souvent une ville « oubliée » par les guides touristiques, mais qui vaut le détour. Jour 4 : Rester sur Osaka et continuer à explorer la ville. Visiter le jardin de son château, se rendre dans un de ses nombreux parcs, aller dans le « Akihabara » local Nipponbashi, flâner à Doutonbori, … Mais surtout, manger les Takoyaki, la spécialité locale. Ces petites boules de pâte fourrées avec du poulpe sont un véritable délice.

Jour 5 : prendre le train depuis Osaka, pour quelques dizaines de minutes, et vous rendre à Nara, ancienne citée japonaise riche en histoire et en monument. Profitez-en pour visiter les temples et y voir le grand Buddha, vraiment immense. Aussi, acheter quelques biscuits pour les daims et nourrissez-les, car la ville regorge de ces animaux, qui n’ont pas du tout peur de l’homme. Un vrai moment de détente entre Histoire et nature. Jour 6 : Prenez le train de Nara ou d’Osaka, selon où vous avez dormis, et rendez-vous à Kobe. Il y a beaucoup à y faire et à y voir. Entre le port, la tour de Kobe, ses parcs, ses musées, ses temples.

Jour 7 et 8 : Rendez-vous à Kyoto, depuis Osaka ou Kobe, en train. Vous voici dans la ville « traditionnelle » par excellence. Vous allez pouvoir en profiter pour flâner dans des quartiers un peu plus typiques tel que le célèbre Gion, quartier des « Geishas ». Dans cette ville, vous pourrez découvrir le temple d’or (totalement doré) et le temple d’argent. Mais aussi toute une autre flopé de temples. Vous pouvez aussi en profiter pour assister à un cours de calligraphie japonaise et une cérémonie du thé. Sautez aussi sur l’occasion pour essayer un Kimono et prendre de belles photos souvenirs.

Jour 9 et 10 : prendre l’avion ou le shinkansen direction Hiroshima. Vous pourrez en profiter pour découvrir cette ville de l’intérieur et essayer de constater par vous-même ce qui s’est passé depuis cette tragédie. Ce sera l’opportunité de découvrir et de respirer cette ville de l’intérieur avec quelqu’un qui vit sur place. Pensez aussi à vous rendre à Miyajima et admirer la splendeur de ce lieu.

2. Vivre au Japon doit être une expérience unique. Est-ce difficile de s’adapter complètement à la culture ?

Nowmadz : La frontière et les différences semblent encore bien marquées entre nos cultures. C’est un des multiples paradoxes de ce pays : pourtant à la pointe de la technologie, aussi bien, si ce n’est plus développé que certains pays d’Europe, ils restent néanmoins « farouches » vis-à-vis des occidentaux et les contacts, bien que toujours polis et agréables restent finalement assez succincts. Ce n’est cependant pas une généralité : nous avons aussi rencontré des japonais ouverts et curieux :

Un Gaijin : J’ai envie de dire que c’est impossible. Il n’y a pas d’autre culture qui s’en rapproche. Je pense que c’est d’ailleurs cela qui fait le charme du Japon, cette fascination que beaucoup ont pour ce pays. Ici nous sommes des étrangers et devons le rester car nous sommes identifiés comme tel. Cela a des avantages et des inconvénients. On voit plus les avantages lorsque l’on voyage sur place et on découvre les inconvénients lorsque l’on vit dans ce pays.

Carnets de Traverse : On se sent toujours un peu perdu, avec l’impression de faire quelque chose de travers. A-t-on enlevé les chaussures au bon moment ? Utilise t’on les bonnes savates (il y en a pour les toilettes, par exemple et ce ne sont pas les mêmes pour la chambre). Si vous dormez en ryokan – ce que je vous conseille car c’est une vraie expérience – vous verrez que la salle de bain mérite son petit briefing ! Arriver à l’improviste dans un hôtel pour voir s’il y a de la place, cela ne se fait pas non plus (moi qui adore ça !). Cela met tout le monde mal à l’aise et on ne comprend pas que vous n’ayez pas tout bien planifié vos vacances à l’avance. On ne mange pas dans la rue par exemple (alors là, on attire tous les regards, c’est impressionnant), encore moins en marchant ! Se moucher est très impoli… à éviter en présence de quelqu’un. Et des milliers d’autres choses amusantes ou étonnantes sont à découvrir !

3. Le Japon a une culture vraiment à part – un mélange de traditions ancestrales et de technologies à outrance. Pour les amateurs de photos, le Japon doit être le paradis ?

Nowmadz : Pour les photos, oui c’est certain. Et pour les vidéos aussi ! Le contraste est à saisir absolument, il surgit à chaque coin de rue.

Un Gaijin : Il y a des paysages à couper le souffle. La nature tient une part importante dans la vie des japonais. Il y a des villes qui extrêmement photogéniques et on croise souvent des situations sympathiques et cocasses qu’il faut découvrir par soit même.

Carnets de Traverse : C’est un pays qui est en effet très photogénique, surtout au printemps et à l’automne pour les couleurs. À notre tour de devenir les ‘fameux touristes’, et on s’amuse d’un rien, on s’extasie sans arrêt – "oh regarde les pompes à essence sont à l’envers !".

4. Bien que situé en Asie – faut-il vraiment prendre en compte la météo avant d’acheter son billet d’avion pour le Japon ?

Nowmadz : Personnellement, nous n’avons jamais vraiment tenu compte de la météo avant de nous y rendre !

Un Gaijin : De la fin mai à la mi-juillet, c’est la saison des pluies au Japon, pas vraiment le meilleur moment pour venir ici. En été, les températures montent et l’humidité aussi (environ 80%), c’est une « horreur », sauf dans le Nord du Japon. En hiver il va beaucoup neiger au Nord du Japon. Selon moi, les meilleurs périodes pour venir au Japon, ce sont les mois de septembre, octobre, novembre, avril et mai. La météo y est clémente et le pays est beau à voir (notamment avec les Sakura et les feuilles d’érables qui deviennent rouge en automne).

Carnets de Traverse : Le printemps et l’automne sont définitivement les meilleures périodes. Au printemps, les cerisiers sont en fleurs, c’est Hanami. A l’automne, une période moins courue mais néanmoins magnifique aussi, car les arbres prennent de très belles couleurs !

5. Y a-t-il un endroit sur la carte du Japon assez méconnu du publique et qui vaut vraiment le détour ?

Nowmadz : Une visite à Koyasan : le berceau du bouddhisme Shingon. C’est un lieu qui reste empreint de mysticisme malgré les quelques touristes qu’on y croise. L’expérience de dormir dans un temple au milieu des bonzes est unique et inoubliable. Nous y étions allés en septembre, il y avait assez peu de monde et nous avons choisi un petit temple qui avait bien conservé son authenticité. On s’est cru dans un autre monde l’espace de 2 jours !

Un Gaijin : Je dirais les 41 petites îles d’Ogasawara. Ces îles sont considérées comme faisant parties de Tokyo mais sont situées à plus de 20 heures en bateau. Le paysage y est merveilleux, c’est un autre Japon où il est possible de nager avec les dauphins et les tortues tout en admirant les baleines.

Carnets de Traverse : La côte San-In se parcourt aussi en train. Hagi, Izumo, Matsue (une gastronomie locale à tomber par terre), le train longe la mer la plupart du trajet, c’est très sympa. Et là vous êtes ici dans un Japon différent, plus rural, petits villages…

Nous vous souhaitons à tous un très bon voyage au Japon !

Trouvez un vol pas cher pour le Japon.

Carte