Tous les articles

15 superbes aéroports abandonnés

Voilà les histoires étonnantes de 15 des plus grands, des plus étranges, des plus coûteux aéroports abandonnés, avec d’impressionnantes photos

Gouffres financiers, pistes d’atterrissage extra-terrestres, atolls du Pacifique et aéroport de Don Quichotte : bienvenue dans le monde étrange des « aéroports fantômes ».

1. Aéroport de Castellón-Costa Azahar, Espagne

Comment dit-on gouffre financier en espagnol ? Officiellement « ouvert » depuis mars 2011, aucun vol commercial n’a depuis décollé ou atterri à l’aéroport de Castellón-Costa Azahar. Avec une construction qui a coûté 150 millions d’euros, la seule caractéristique durable de cet aéroport fraîchement décédé et situé près de Valence est une statue en l’honneur de Carlos Fabra, l’élu local qui a été le moteur de cette construction. Il fait actuellement l’objet d’une enquête pour fraude fiscale et corruption.

 

Aéroport de Castellón-Costa Azahar


Photo originale de Manuel Carballo sur Flickr

Trouvez un vol pour l’Espagne

 

2. Aéroport de Don Quichotte, Espagne

Si vous pensiez que 150 millions d’euros était du gaspillage, que diriez-vous d’un milliard d’euros ? L’aéroport de Don Quichotte (ou de son nom officiel, l’aéroport Central-Ciudad Real) a été conçu dans les années 1990 comme une alternative à celui de Madrid-Barajas. Situé à cinquante minutes de Madrid, sur une liaison ferroviaire à grande vitesse avec Séville, il était le premier (et dernier) aéroport international privé d’Espagne. Il a fait faillite et a fermé en avril 2012.

 

Aéroport de Don Quichotte


_Photo originale de Víctor Torres sur Flickr – _MiciudadReal.es

Trouvez le vol le moins cher pour l’Espagne

 

3. Berlin Tempelhof, Allemagne

Construit en 1923, Berlin-Tempelhof est fermé aux passagers depuis le 31 octobre 2008. Jusqu’à la construction du Pentagone, il était le plus grand bâtiment du monde. Il a joué un rôle clé dans le pont aérien de Berlin, mais au fil des ans, il est devenu obsolète. Aujourd’hui « champ de Tempelhof » est le plus grand parc public de la ville et les bâtiments de l’aéroport accueillent des manifestations comme des raves ou des défilés de mode.

En savoir plus : Top 10 des choses à faire à Berlin

 

Berlin Tempelhof

Trouvez un vol pour Berlin

 

4. Aéroport de Croydon, Angleterre

On dit que l’aéroport de Croydon est l’un des trois aéroports européens célèbres avant la Seconde Guerre mondiale, avec Le Bourget et Berlin Tempelhof (voir ci-dessus). Croydon représentait l’aspect romantique de l’aviation à ses débuts. Plusieurs personnes célèbres, comme Charles Lindbergh et Winston Churchill, ont foulé sa piste, qui traversait une route dont le trafic devait être interrompu par un homme brandissant un drapeau rouge. Il est également connu pour être le premier aéroport avec un contrôle du trafic aérien. Aujourd’hui, les vieux terminaux de l’aéroport sont toujours là.

 

Aéroport de Croydon
Trouvez un vol pour le Royaume-Uni

 

5. Aéroport international de Nicosia, Chypre

L’aéroport international de Nicosia était l’aéroport le plus important de Chypre, mais son activité commerciale s’est arrêtée après l’invasion turque de 1974. C’est aujourd’hui un no-man’s land, une zone-tampon des Nations Unies où les Grecs et les Turcs ne sont pas autorisés.

 

Aéroport international de Nicosia
Trouvez un vol pour Chypre

 

6. RAF Binbrook, Angleterre

Le Royaume-Uni dispose d’un certain nombre de vieux aérodromes désaffectés qui ne demandent qu’à être transformés en « hub régionaux » ou comme alternative à la 11ème piste de Heathrow. RAF Binbrook, près de Brookenby dans le Lincolnshire, était utilisé par des bombardiers pendant la Deuxième Guerre mondiale et a continué à être utilisé par la Royal Air Force jusque dans les années 80. Son plus grand titre de gloire est d’avoir servi de décor au film Memphis Belle, sorti en 1990.

 

RAF Binbrook


Photo originale de Stevie58 sur Flickr

7. Aéroport international de Gaza, Bande de Gaza

Aussi connu sous le nom d’aéroport international Yasser Arafat, cet aéroport desservait la bande de Gaza. Ouvert en 1998, cet aéroport a accueilli 700 000 passagers par an, mais pas longtemps. En décembre 2001, les forces israéliennes ont bombardé sa station radar et sa tour de contrôle, le rendant inutilisable. Quelques semaines plus tard, ils ont aplati la piste au bulldozer.

 

Aéroport international de Gaza

 

Photo originale de Mohamed Jabaly sur Flickr

8. Aéroport international de Stapleton, Etats-Unis

L’aéroport international de Stapleton desservait Denver au Colorado entre 1929 et 1995, puis il a été remplacé par l’aéroport international de Denver. En juillet 1997, une tempête a sérieusement endommagé sa structure et il a dû être entièrement détruit. Tout ce qu’il en reste aujourd’hui est une vieille tour de contrôle.

 

Aéroport international de Stapleton
Trouvez un vol pour Denver

 

9. Station aérienne du Corps des Marines d’El Toro, Etats-Unis

« Bienvenue sur Terre ! » Voilà comment Will Smith accueille les nouveaux arrivants extra-terrestres dans Independence Day. Des scènes du blockbuster de 1996 ont été filmées dans la station aérienne du Corps des Marines d’El Toro, dans le désert de Californie, qui est exactement le genre d’endroit où des méchants extra-terrestres pourraient se donner rdv pour attaquer notre planète. Il a fermé en 1999 (mais pas à cause d’une attaque extra-terrestre).

 

Station aérienne du Corps des Marines d’El Toro

 

Photo originale de PH2 Bruce Trombecky sur Wikimedia Commons

10. Galeville, Shawangunk, Etats-Unis

Le petit aérodrome militaire dans l’État de New York a été construit pendant la Seconde Guerre mondiale pour être utilisé comme académie militaire. Il avait deux pistes d’atterrissage et fonctionne depuis quelques années comme aéroport civil. Il fait maintenant partie du Shawangunk Grasslands National Wildlife Refuge.

 

Galeville, Shawangunk

Photo originale de rchrdcnnnghm sur Flickr

Trouvez un vol pour New York

 

11. Aéroport de Johnston Atoll, Etats-Unis

Imaginez essayer de poser un avion ici ! L’aéroport de Johnston Atollest, comme son nom l’indique, un petit atoll dans l’océan pacifique, à plusieurs centaines de kilomètres d’Hawaï. Pendant une grande partie du 20e siècle, il était une base militaire américaine, mais il a fermé en 2005. Construit sur une petite île, il hébergeait 400 hommes et disposait d’un hôpital souterrain. Attaqué par des sous-marins japonais pendant la Seconde Guerre mondiale, il est maintenant en ruines et abandonné.

 

Aéroport de Johnston Atoll

Photo originale de Ssgt. Val Gempis USAF / Wikimedia Commons

Trouvez un vol pour Hawaï

 

12. Aéroport international de Montréal-Mirabel, Canada

Ouvert en 1975, l’aéroport international de Montréal n’est maintenant utilisé que par des avions-cargos. Mais ses débuts étaient beaucoup plus ambitieux. A l’époque, il avait été conçu comme plus grand aéroport au monde, dix fois plus grandes que l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle. Il devait accueillir 50 millions de passagers par an, mais ça n’est jamais arrivé. Malgré l’intervention du gouvernement, le transport de passagers a cessé en 2004. Le film avec Tom Hanks, Le Terminal, y a été filmé et les pistes servent de circuit de courses.

 

Aéroport international de Montréal-Mirabel


Photo originale de Steph Willems sur Flickr

Trouvez un vol pour le Canada

 

13. Floyd Bennett Field, New York, Etats-Unis

Autrefois l’un des principaux aéroports de New York, Floyd Bennett Field est lié aux exploits d’Amelia Earhart et de Howard Hughes. Ses heures de gloire sont terminées et il a été remplacé par l’aéroport de Newark dans le New Jersey. Devenu un parc public, il a gardé une partie des bâtiments historiques qui faisaient partie de l’aéroport.

En savoir plus : Les sept secrets les mieux gardés de New York

 

Floyd Bennett Field, New York


Photo originale de Ad Meskens / Wikimedia Commons

14. Aéroport municipal de Robert Mueller, Etats-Unis

L’aéroport municipal de Robert Mueller desservait la ville d’Austin au Texas entre 1928 et 1999, date à laquelle il a été officiellement fermé et remplacé par l’aéroport international d’Austin Bergstrom. Des bâtiments ayant été construits dessus, la seule chose qui nous rappelle qu’il y avait un aéroport ici est l’ancienne tour de contrôle.

 

Aéroport municipal de Robert Mueller


Photo originale de WhisperToMe/ Wikimedia Commons

15. Aéroport international de Kai Tak, Hong Kong

L’aéroport international de Kai Tak était l’aéroport principal de Hong Kong entre 1925 et 1998, date à laquelle il a été fermé et le trafic aérien a été déplacé vers le nouvel aéroport international de Hong Kong, 50 kilomètres à l’ouest. Entouré de montagnes et de bâtiments, il était très connu pour les décollages et les atterrissages, notamment sur la fameuse piste 13 où l’avion devait faire un tour de 90, voire 180 degrés.

 

Aéroport international de Kai Tak


Photo originale de Noooob / Wikimedia Commons

Trouvez un vol pour Hong Kong
Inscrivez-vous pour recevoir nos promos par email
Carte